La spiritualité est dans l’expérience de la vie

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien et que tout se passe au mieux pour vous. La guidance de cette semaine va nous parler de la spiritualité, telle qu’elle doit être vécue, et ce qu’elle est , ce qu’elle doit nous apporter.

Nous avons 3 lames majeures qui sont sorties pour la guidance de la semaine. Rien que cela, n’est pas anodin et indique que les énergies de cette semaine devraient être fortes.

La première, c’est celle du soleil. Une carte pleine d’énergie, de joie, de réussite. C’est une lame qui nous donne envie d’avancer, surtout après une période un peu difficile. C’est le calme qui revient , le fait de pouvoir se détendre un peu, et de profiter des instants présents. Une lame de partage également. Le soleil c’est aussi plus que cela, puisqu’il nous indique l’importance du travail du chakra du cœur, celui d’être en mesure de recevoir à la fois les énergies psycho émotionnelles venant du bas, et les énergies mentales venant du haut, afin d’y trouver un équilibre. C’est donc une lame qui nous renvoie sur la gestion émotionnelle. Il est vraiment important que nous arrivions à tirer quelque chose de nos émotions. Elles sont le point de départ de ce que nous créons et de ce que nous vivons. Je ne vais pas trop revenir là-dessus, car nous en avons déjà beaucoup parlé. Mais cet équilibre trouvé , nous permet de réagir avec intelligence tout en nous améliorant nous-même, nous offrant la possibilité d’être parfaitement équilibré et bien dans notre peau.

On retrouve aussi bien entendu toute la dualité dans cette lame, et la force masculine, solaire. La lame porte le nombre 19, qui vous invite à vous occupez de vous-même; de prendre soin de vous, de vous consacrer un peu de temps pour recharger vos batterie. Elle vous propose aussi de ne pas hésiter à demander de l’aide, ou à vous décharger de certaines choses pour ne pas vous laisser submerger.

On ressent toute la bienveillance qui se dégage du regard du soleil, comme une protection, un père qui surveille ses enfants tout en se réjouissant de les voir évoluer, s’amuser, grandir… J’aime beaucoup cette image qui me vient tout à coup. Le soleil les laisse découvrir, faire leurs expériences, et rappelle que tout est comme il doit être. Il est important d’évoluer, de se chercher. Et quand vous faites un bond en avant, alors votre progression devient rapide. Mais il ne faut pas avoir peur de changer, et d’évoluer, il ne faut pas avoir peur d’aller fouiller en soi, quoi que l’on y trouve, même si ce n’est pas toujours que du bon, car en prendre conscience fait toute la différence. Et c’est en travaillant sur cela, que vous pourrez modifier vos comportements, vos réactions émotionnelles, et ce que vous créez dans le monde. Le père soleil, nous rappelle qu’il est important de s’amuser à grandir. La spiritualité n’est pas un couvent. La spiritualité est l’expérience de la vie. Il faut donc vivre, et vivre pleinement, en cherchant toujours la joie de ce que l’on fait. Et en ce sens, encore une fois, on nous rappelle l’importance de faire ce que l’on aime le plus, même si vous ne pouvez pas vous y consacrer à temps plein, puisqu’on a la dualité ici, mais de le faire en parallèle de vos activités quotidienne. Il faut donc savoir garder ce temps pour soi, pour faire ce que l’on doit faire, afin que cette activité qui nous plait, quelle qu’elle soit, nous apporte chaque jour notre part de joie, notre part de détente, et nous conduise tout droit vers nous-même, vers ce que nous sommes vraiment au fond de nous….

D’ailleurs cette voie intérieure à suivre, nous la retrouvons sur la carte suivante qui est celle de l’Etoile. Le juste équilibre trouvé grâce à ces deux vases à la même hauteur, les 9 étoiles qui nous connecte aux énergies plus hautes, et ce personnage serein qui répand l’eau sur un sol sec afin d’apporter l’ingrédient nécessaire aux futures pousses à venir. La voie à suivre, est celle que vous vous donnerez la peine de préparer pour la suivre ensuite. Celle qui vous apportera tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir bien, équilibré et en harmonie. Il ne sert donc à rien d’attendre que tout vous tombe du ciel, ou de vous dire : « un jour je pourrais »… car ce jour ne viendra pas, tant que vous ne poserez pas vos premières actions, tant que vous ne préparez pas le terrain j’ai envie de dire. Cela peut commencer simplement par vous libérer un créneau horaire dans votre journée pour faire quelque chose pour vous… et je dis bien « chaque jour » car le soleil nous parle d’instant présent.

La lame de l’Etoile représente aussi les intuitions, l’intelligence divine, la créativité, être connecté à soi pour savoir et comprendre exactement ce pour quoi nous sommes faits, ce qui nous convient le mieux, c’est-à-dire ce qui nous apporte du bien-être, de l’espoir, une paix et un calme intérieur dès qu’on le réalise.

Dans le travail du chakra du cœur, l’Etoile correspond aux énergies qui viennent du haut.

Et la lame suivante pourrait correspondre aux énergies qui viennent du bas. C’est celle de la Maison Dieu.

Les émotions en tout sens, les imprévus à gérer, les désaccords, les changements fréquents et en tout sens, tout ce qui ne se passe jamais comme prévu. Elle peut aussi représenter le fait d’être toujours pris et occupé par plein de choses sauf… par soi, ou pour soi… La Maison Dieu, c’est le fait de ne pas vraiment pouvoir maitriser ce qui arrive et d’en faire les frais. L’Esprit et l’intelligence n’arrive pas car ils sont coupés à ce moment-là. On a le nez tourné vers le bas, vers le concret et le matériel, et on ne voit pas forcément ce qui se passe autour, ou pire ce qu’il se passe réellement. On filtre par nos émotions, on est chamboulé et on se raccroche à ce qu’on peut. Mais à quoi nous raccrochons nous réellement ? À ce qui nous semble tangible. A ce qui nous permet de ne pas perdre pied. À ce qui nous permet de ne pas nous laisser emporter … ainsi , nous luttons en permanence. Nous nous bridons simplement en cherchant à nous raccrocher à ce que l’on sait, ce que l’on connait, ce qui nous a été appris depuis toujours. Pourtant si vous connaissez un peu le jeu, la Maison Dieu laisse toujours place à quelque chose de mieux, de meilleur, de plus adapté… C’est nous qui résistons. Pourquoi ne pas « oser » se laisser emporter parfois ? Avec joie de découvrir ce qui viendra comme nous le rappelle le Soleil.

Ainsi , si l’Etoile représente les énergies mentales, intelligentes, qui nous invite à nous connecter à notre essence profonde, qui nous invite à trouver notre équilibre au travers de ce que nous aimons le plus, et si la Maison Dieu représente les énergies du bas, les bouleversements psycho émotionnels, alors le chakra du cœur et du plexus montré dans le soleil doit ici faire son travail. Il doit unir ces deux énergies pour que vous, vous ne soyez ni trop emporté par les émotions, ni trop dans l’évasion… être présent, être lucide, savoir observer et apprendre, savoir où l’on se situe soi, ce qui est touché, ce qui peut être changé, ce qui sera bon , ce qui vous renforcera, ce qui vous conduira sur votre véritable voie … trouver également ce que vous pouvez faire vous, dans l’instant présent, être capable de voir les autres solutions qui se présentent, ne pas se laisser « démonter » mais ne pas non plus s’accrocher, c’est ce qui permet de surfer sur les vagues, tout en se découvrant soi au travers du quotidien. C’est ce qui permet de faire un travail spirituel dans la vie quotidienne. Vous ne devez pas subir les évènements, vous devez tirer de chaque évènement quelque chose sur vous-même. La spiritualité se vit, elle se vit tous les jours, vous pouvez la travailler tous les jours en pleine conscience. Chaque chose vécue vous apprend davantage sur vous-même, vous permet de comprendre ce qui ne va pas en vous, ce qui est sensible, ce qui est trop prononcé ou pas assez… c’est le meilleur moyen de savoir quoi et comment travailler sur soi, c’est le meilleur moyen d’évoluer véritablement. Vivez votre spiritualité, soyez conscient !

Ainsi pour tout ceux qui pensent que méditer, c’est faire le vide dans sa tête, j’ai envie de répondre qu’il ne s’agit pas de faire le vide véritablement. Ne penser à rien est quasiment mission impossible pour l’homme. Mais ce tirage nous invite au contraire à méditer sur soi. Le principe étant de ne pas penser aux problèmes et autres obligations, mais de se centrer sur soi, par exemple chaque jour, de repenser à sa journée, de ce qui a été vécu, de ce qui a été ressenti, comment vous l’avez vécu, qu’est ce qui vous a fait plaisir, qu’est ce qui vous a choqué, ou chagriné, qu’est ce qui vous a reposé ? Etc. Méditer en vous concentrant sur tout cela, et voyez vos failles, voyez ce que vous auriez pu d’autres, voyez ce que vous referiez exactement pareil … et votre spiritualité s’épanouira, car en apprenant plus sur soi, en se regardant en face avec bienveillance, sans avoir besoin de se juger tout comme l’attitude du soleil, vous pourrez vous observer grandir ….

Belle semaine à tous, et à très bientôt,

Kokolou

Vous pouvez partager cette guidance avec vos amis ! Les boutons de partage ci-dessous sont là pour ça !

N’hésitez pas à venir me soutenir sur utip: https://utip.io/bykokolou

C’est gratuit pour vous ! le principe consiste juste à regarder une vidéo de temps en temps qui ne dure pas plus de 30 secondes.

Vous pouvez également faire un don en achetant l’un des objets de ma boutique utip.

Retrouvez la guidance de la semaine en vidéo ci -dessous:

Qui va doucement va loin … ne plus batailler avec soi-même

Voilà un titre qui devrait bien résumer le message des énergies de cette semaine.

Et cela est valable quel que soit le domaine dans lequel vous voulez entendre ce message.

Pour vous l’expliquer j’ai tiré les cartes suivantes: le 7 des bâtons inversé, le 5 des deniers et la lame de la Force.

Le 7 des bâtons indique des retards, le fait de dépenser parfois beaucoup d’énergie sans vraiment avancer ou d’avoir l’impression de se débattre envers et contre tout. En étant inversé, elle reflète nos peurs, nos doutes, nos angoisses, et notre confusion intérieure.

Le 5 des deniers est une lame de foi et de confiance en l’avenir. Les difficultés sont parfois dures à vivre mais elles vous apprennent des expériences qui vous font grandir. Une lame qui nous demandent de continuer à avancer, de ne pas abandonner, même si vous n’avez parfois plus beaucoup d’espoirs. Une lame qui vous invite également à ouvrir les yeux. Quand vous n’avez physiquement plus toutes vos possibilités, que vous vous sentez brimé, ralentis, blessé, vous vous éloignez de votre propre puissance. Et pourtant celle-ci est toujours là à disposition, près de vous.

Un conseil serait de ne pas déployer son énergie à tout va, et n’importe comment, mais de ne pas non plus prendre cela pour excuse pour ne pas avancer.

Au niveau du travail et dans le monde concret et physique de manière générale, cela nous annonce des retards, des blocages, des difficultés à surmonter. Elle peut vous faire prendre conscience de la nécessité d’organiser ses idées, ses actions, de réfléchir avant d’agir.

Ce qu’il nous manque le plus souvent est le courage. Le vrai courage

Le courage de se libérer de ses chaines, de ses acquis, de ses croyances… le courage de se dépasser soi, et d’aller en dehors de sa zone de confort. On est là à s’agiter derrière nos barrières, nos limites, à nager contre courant, et bien souvent en criant plus fort que tout le monde … Alors qu’en fait intérieurement, nous sommes bel et bien déstabilisés. Cherchant de la sécurité.

Il faut aussi du courage pour croire en soi, et défendre ses idées, lutter contre la peur d’échouer ou de se sentir ridicule. Ne pas avoir peur de s’exposer parfois.

Mais c’est une chance immense de savoir et pouvoir se remettre en question, de trouver et connaitre ses forces intérieures, de pouvoir s’appuyer sur ce que l’on sait , sur ce dont on est capable. Car ces choses là, sont rassurantes, elles sont épanouissantes, et permettent d’avancer. Et on ne peut pas nous les enlever.

Compter sur soi-même.

Il peut donc y avoir une prise de conscience intérieure cette semaine qui pourrait venir bousculer vos habitudes, vos croyances actuelles, qui pourraient même vous blesser par leur découverte … mais ce n’est pas vous, qui êtes blessés, c’est l’égo. Et celui-ci devra avancer et se reconstruire, en se laissant davantage guidé par la foi et la conscience que par son raisonnement erroné qui vous a conduit là où vous en êtes aujourd’hui. Car l’action de l’égo, qui ne cesse de vouloir vous protéger, finit par vous transformer par rapport à votre être originel. Il vous laisse des séquelles desquelles il est difficile de se débarrasser. L’égo a vécu les expériences avec vous, et il garde en mémoire… tout au long de votre chemin de vie.

Mais il faut parfois prendre le temps de maitriser l’égo, je dirais même de le « rassurer ».

Lui montrer que vous êtes conscient et que vous avez le contrôle, car vous avez la foi et la confiance en vous… c’est la lame de la Force.

Il faut prendre ce temps … Ce temps de ne pas se laisser emporter par tout ce qui passe. Ce temps pour comprendre et digérer comment vous fonctionnez. Ce temps pour comprendre comment vous pourriez agir autrement.

Et ce temps est loin d’être perdu … car ce temps et ce travail vous rendent bien plus fort, bien plus conscient et bien plus capable d’agir ou de réagir de manière intelligente et en alignement avec vos capacités profondes et les aspirations de l’âme.

Un message qui nous invite à dominer davantage nos émotions. Bien sûr qu’il faut ressentir et vivre les émotions, mais c’est ce que vous en faites ensuite qui change tout. Si vous restez bloqué, frustré, blessé, vous ne voyez plus les choses telles qu’elles sont réellement, elles passent par votre filtre émotionnel et vous ôtent toute une partie d’une autre réalité, une réalité qui peut se passer autrement, simplement en prenant une voie différente par une compréhension différente. C’est-à-dire en gardant son champ de conscience bien ouvert dans tous les sens. Ne pas se figer ni se débattre en brassant du vent comme ce personnage du 7 des bâtons derrière ses barrières. Ne pas avancer tête baissée et fataliste, mais prendre son courage pour continuer d’avancer, et trouver sa force et sa lumière intérieure, seule à laquelle vous pouvez toujours vous raccrocher.

J’ai tiré une carte supplémentaire cette semaine pour vous poser une question, sur laquelle vous pourriez réfléchir cette semaine dans les énergies de cette semaine, et c’est celle du roi des bâtons.

Un personnage sûr, confiant, qui maîtrise sa position, ses actions, et qui ne fait pas entrer ses émotions personnelles afin de rester objectif.

Et vous ? Comment vous identifiez-vous par rapport à ce personnage ?

Quelles qualités de celui-ci pensez-vous avoir ? Lesquelles exprimez-vous au quotidien ? Lesquelles semblent vous manquer ?

Quand vous aurez répondu à cette question, vous saurez ce sur quoi vous devez encore travailler en vous….

Avant de vous souhaitez une bonne semaine, je vous informe que mon compte utip a été accepté. Donc pour ceux, qui souhaitent me soutenir sans dépenser d’argent, je vous invite à aller sur utip. https://utip.io/bykokolou

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est simple, vous avez accès aux vidéos en ayant la possibilité de cliquer sur « regarder une pub », c’est tout. L’avantage, c’est que vous n’êtes pas obligé de « subir » les pubs avant les vidéos, ou même pendant celles-ci … vous les regardez quand vous le choisissez !

Vos donc m’aideront à la maintenance du site, à vous proposer de nouvelles choses, j’aimerais aussi faire un don régulier à des associations … on verra bien !

Voilà, donc réfléchissez bien au message de la semaine et à très bientôt pour une autre guidance…

Belle semaine à tous.

Kokolou

la guidance en vidéo:

Quand l’esprit élève l’âme

Bonjour et bienvenue dans notre rendez vous de la semaine avec un nouveau message au travers de la lame du Jugement versa tirée du jeu le vice versa tarot.

Une lame majeure qui va nous parler de destinée et de chemin. Beaucoup de choses importantes dans l’illustration de cette carte.

Comme vous le voyez, nous sommes sur un terrain très sec, non fertile, sur lequel tout se dessèche et finit par mourir, s’éteindre. D’ailleurs on retrouve des sépultures à l’arrière. On retrouve la fin d’un chapitre dans le crane tenu ici par l’homme. Serions-nous définitivement à la fin de l’ère de l’énergie masculine pour entrer totalement dans le cycle de l’énergie féminine ?

Cela reste une piste à explorer, pourquoi pas.

que dire de cette sécheresse ?

Mais nous voyons également sur cette lame, les tombes ouvertes, et trois personnages qui semblent en parfaite santé, ils sont sereins, ils ne semblent pas avoir de peurs , ni de doutes, ni de craintes. Ils vivent au-delà des difficultés, ils vivent avec très peu de choses, puisqu’ils sont nus, sans artifices, sans matérialité, et pourtant la vie est là. Ces personnages respirent la santé, la force vitale, ils vivent par la conscience, leur plus grande richesse étant l’esprit.

La vie continue toujours et encore, elle ne s’arrête jamais, que ce soit du passage entre les mondes visibles et invisibles, ou suite à des changements de votre situation globale… il n’est pas temps de se laisser aller, mais de continuer vos routes avec ce que vous avez. On peut toujours renaitre, renaitre à la vie, mais aussi simplement renaitre à soi. Se découvrir de nouvelles valeurs, de nouvelles passions, de nouvelles possibilités, s’engager sur d’autres chemins. Il y aura toujours des voies qui s’ouvriront.. Il y a toujours un « avant » et un « après ». C’est comme cela, ce sont les cycles de vie mais aussi d’évolution.

Vous-même, n’êtes plus aujourd’hui, comme vous étiez étant enfant, vous n’êtes plus comme vous étiez étant ado, et selon votre âge, vous n’êtes plus comme vous étiez jeune adulte. Mais vous avez grandi, muri, évolué, vous vous êtes transformé petit à petit, vous vous êtes construit comme on dit.

Et la personne que vous êtes aujourd’hui est différente de celle que vous serez dans quelques années. Et cela est normal. L’évolution, qu’elle quelle soit et que ce soit à un niveau général pour l’humain ou à un niveau individuel, entraine de laisser derrière soi, certaines choses, certaines croyances, certains acquis. Vous n’avez plus les mêmes capacités physiques, vous ne pensez plus de la même manière, vous n’avez plus les mêmes priorités, vous n’utilisez plus les mêmes technologies.

Et puis les temps changent aussi. Les conditions de vie ne sont plus les mêmes, autant pour vous-même que pour vos enfants, qui n’évoluent pas dans le même monde que celui dans lequel nous avons-nous même grandis ….

C’est une lame d’évolution, de transformation. D’ailleurs elle porte deux fois le chiffre 10, qui est représenté par la roue dans le tarot, lame d’évolution et de changements certains.

Mais la roue est aussi vue parfois comme un retour possible. Tout dépend dans quel sens , on actionne la roue. Mais ce retour, ce peut être Comme un retour aux sources qui vous invitent réellement et concrètement à vous épanouir pleinement pour vous-même.

La carte du jugement parle aussi de petite voix intérieure, celle qui vous guide, celle qui vous pousse, mais aussi celle que l’on écoute sans écouter. Car les rêves et les désirs de l’âme sont bien trop souvent rattrapés par la matérialité, les obligations, les exigences … Mais il n’en tient toujours qu’à vous de décider…

Cette lame montre à la fois l’ancrage terrestre par le crane. Les os, sont relié à la nature physique, la matérialité, le concret. Sans ossements, nous ne serions que des corps en pâte molle, sans aucune structure pour nous maintenir. Et elle montre la connexion divine, par l’œuf doré. L’œuf doré est la symbolique de la création du monde. On le nomme l’œuf cosmique.

Mise à part les diverses religions dans lesquelles on retrouve cette notion d’œuf doré, la cosmologie moderne décrit l’œuf cosmique, comme l’atome primitif qui contenait l’entièreté de la masse de l’univers.

Ceci est une notion importante, car la représentation de cet œuf cosmique , ici, dans la main de l’être humain, montre que nous détenons tous une grande puissance en soi, la même puissance que celle qui a crée et qui est contenue dans l’univers. La femme ayant la capacité de donner naissance, il est logique, ici que cet œuf soit tenu par elle.

Cette carte nous parle aussi de liberté, de désengagement, grâce à l’enfant, ici au centre. Lui, il ne tient rien, il ne regarde ni vers l’avenir comme l’homme qui prévoit toujours ce que sera demain, ni vers le passé comme la femme. Non, il regarde droit devant, déterminé et confiant, il vit l’instant présent, il vit pleinement, il vit avec ses rêves et ses envies de moment. Un jour il deviendra homme, être humain accompli, mais c’est en faisant ces expériences maintenant dans le moment présent, à chaque fois, qu’il se construit. Il apprendra de ses expériences, il forgera ses propres croyances et convictions. Avec pour modèle ses parents. Et vous restez leur modèle. Que leur choix soit d’être comme vous, ou que leur choix soit d’être l’inverse de vous, c’est bien par rapport à vous, qu’ils évoluent. Votre exemple ne fait que leur montrer de ce qu’ils veulent pour eux-m^me ou non. Et c’est leur choix, cela reste leur choix, car ils sont là pour faire leur propres expériences.

Chacun de nous démarre sur un sol sec, qu’il doit fertiliser, chacun de nous, doit créer son monde et le décorer à sa manière avec ce qu’il sait faire, avec ce qu’il aime faire.

Dans cette carte on peut penser que chacun à un rôle, notamment en devenant adulte. Mais en tenant ce rôle, leurs mains ne sont plus libres. Ils ont des rêves et des désirs, (par l’homme qui regarde au loin), ils ont des regrets et de la nostalgie, (par le regard de la femme vers le passé), mais aucun des deux n’est dans l’instant présent, capable de voir et d’explorer , ni même de réaliser ou d’utiliser ces propres capacités… alors que l’enfant lui, est libre d’avancer, de faire. L’enfant est aussi facilement connecté à sa petite voix.

Une carte qui vous invite à vous reconnecter à l’enfant en vous, pour retrouver la joie et la liberté de vivre pour vous, faire ce que vous aimez, suivre votre voix intérieure. Il y a des chances et des opportunités toutes proches, qui vous correspondent vraiment, et qui vous permettront de vous épanouir enfin. Pourquoi hésiter ? A tout age, on peut se reconnecter à soi, et faire ce que l’âme a décidé de venir faire, apprendre ce qu’elle est venue apprendre.

Nous sommes dans une période ou tout change, et ou tout évolue très vite, et tout devient possible , tout peut devenir réel et naitre, que ce soit le possible, ou l’impossible d’ailleurs.

Je m’égare un peu, j’en suis désolée, il y a tant à dire sur cette lame. Tant d’idées, de concepts qui en émergent. J’ai un peu de mal à mettre mes idées en ordre. J’aimerais développer chacun des points de manière plus approfondi, mais je crois qu’il me faudrait un livre entier pour chacune des notions, et puis toutes ces notions sont en plus , plus ou moins, liées entre elles.

Je vous délivre tout cela, ici, de manière un peu mélangé, une idée me conduisant vers une autre, puis revient .. J’espère que vous arrivez à comprendre.

Le jugement, c’est aussi une lame de révélations, comme un cri intérieur très puissant, le son des trompettes en quelque sorte, qui vient vous réveiller, ou vous prévenir, qui attire en tous les cas, votre attention. Et c’est bien dans l’ici et maintenant qu’il faut prêter votre attention. Une offre se présente ? Un changement est proposé ? Une nouvelle que vous n’attendiez pas, ou plus ? Tout peut arriver maintenant, et tout ce qui se présente à vous, semble bon et positif pour votre évolution personnelle. Soit cela vous permettra de grandir et passer à un autre niveau, un autre stade . Ou alors cela vous permettra de vous reconnecter à votre source profonde, à vos souhaits d’âme, vous permettant alors un épanouissement.

C’est dans tous les cas, une lame très positive, quelle que soit l’issue et ce qui se présentera annonçant un avenir beaucoup plus en harmonie avec vous-même, même s’il y a parfois des moments pas faciles à passer avant (montrer l’autre coté de la carte). IL faut écouter sa voix intérieure et avancer en confiance, sentir la connexion intérieure pour aller dans la voie qui est la votre depuis le début. Il ne faut hésiter à aller vers l’inconnu, de s’ouvrir à l’inattendu et à la surprise, de voir la réalité de certaines révélations. Parfois, il faut un électro choc pour avancer, parfois il faut il suffit simplement d’ouvrir les yeux, ou simplement ouvrir son cœur.

Cette lame nous parle bien entendu d’évolution certaine, de changements et de transformations positives, elles nous rappellent que nous devons modifier encore des choses, notamment par rapport à nos habitudes. Mais nous propose finalement un démarrage, ou un redémarrage sur de nouvelles bases, des bases « épurées », puisque le feu rase tout ce qui ne convient plus, purifie ce qui a besoin de l’être, avant de laisser la possibilité de renaitre, de re semer, et de récolter. Et cela avec peut-être de meilleures connaissances, des bases exempts des erreurs du passé, et avec plus de conscience… (montrer l’homme et la femme), pour la création d’un monde nouveau, ou chacun fait ce qu’il aime, chacun fait ce pour quoi il est fait (montrer l’enfant).

A un niveau plus terre à terre et concret, c’est une lame qui annonce de bonnes choses cette semaine, avec de bonnes nouvelles, avec une bonne entente dans les couples, avec de bons partenariat dans les affaires etc.. Mais attention, quand je dis de bonnes choses, on ne les voit pas forcément sous cet angle au départ, vous l’avez compris. Dans un couple par exemple, il peut s’agir de discussions constructives, qui permettront de repartir sur de nouvelles bases, plus saines, plus harmonieuses. Dans le travail, il peut s’agir de nouvelles idées à développer qui seront très bénéfiques, comme il peut s’agir d’une meilleure entente les uns avec les autres. Au niveau de la créativité , il peut s’agir d’une période de fortes inspirations.

En gros avec la lame du Jugement, on peut dire que tout est là. Tout est déjà là. Mais nous ne sommes pas habitué à le voir, à le ressentir et encore moins à le vivre. Tout existe en même temps, à chaque instant, mais beaucoup ont encore du mal à conceptualiser la chose.

L’énergie vitale qui se dégage de cette lame est elle aussi importante et on la ressent tout de suite en regardant l’illustration. Par ces tons jaunes et bleus clairs, la perfection des corps physiques, autant dans leur forme, leur attitude stable, la régularité de leur musculature, leurs proportions etc … l’énergie vitale, ou la force cosmique qui circule en chacun, source de vie, source d’abondance, source de tout. Elle est tout ce dont nous avons besoin pour renaitre, construire, apprendre et évoluer. La force vitale est aussi ici, dans le soleil, source de vie, de la photosynthèse, … force vitale que nous respirons, que nous utilisons, transférons. Le soleil représente aussi le pouvoir et la force, la puissance.

Le soleil représente la joie, la liberté de l’été, l’envie de vivre, la vitalité, mais aussi la volonté , la confiance en soi.

La partie du corps associé au soleil est le cœur. La voix du cœur, (voix, v o i x, celle que le jugement nous demande d’écouter pour s’aligner aux désirs de l’âme), mais aussi la voie du cœur (v o i e, celle que le jugement nous invite à suivre pour concrétiser nos désirs et être dans l’amour de la vie.

Et puis , il y a cet aigle. Indice des plus importants de cette carte, qui vient nous parler de l’intelligence, l’intelligence supérieur, celle qui vient de notre être profond, celle à laquelle il est plus qu’urgent de se reconnecter. Il ne s’agit pas d’une intelligence scolaire. On ne vous demande de tous vous inscrire en maths sup. IL s’agit de l’intelligence suprême. Corps-âme- esprit. Le corps étant représenté par l’homme, l’âme par la femme et l’esprit par l’aigle. La trinité. L’âme et le corps évoluant sur le même plan, alors que l’esprit est bien au dessus, bien au-delà du plan terrestre. Celui qui plane au dessus de nous, présent en permanence, mais qui reste flou, dont on ne perçoit que l’ombre furtive par moment. Car nos regards sont attirés ailleurs. Mais il est là, il est plus proche de nous que ce que nous pensons, il nous guide. Grâce à lui, nous savons, et nous savons sans savoir vraiment. Car c’est un savoir inné, et universel.

Et c’est pour moi personnellement, le message le plus important de cette lame du jugement, qui invite à vivre dans le domaine de l’esprit tout en étant centré et équilibré dans le domaine physique. Le tout en harmonie, en symbiose.

L’aigle est également un animal à la vue perçante et aiguisé. Il invite à voir plus haut que ce que vous pouvez voir actuellement, de voir d’autres plans. Il invite à également à laisser tomber les barrières et oser sortir des limites et zones de confort pour s’élever , voir ailleurs, voir autrement. Comprendre autrement.

Tout est basé sur un axe, mais l’axe peut tourner afin d’avoir justement différents points de vue.. Et ici, l’aigle , souvent associé au soleil notamment dans les mythologies asiatique et amérindienne, sont placés au zénith, l’endroit le plus propice pour exercer sa force et son pouvoir, mais aussi l’endroit d’où l’on peut tout voir en même temps, toutes les combinaisons possibles.

Dans sa représentation , l’aigle placé ici entre les hommes et le soleil, a également une signification d’élévation. L’aigle ayant pour fonction entre guillemet d’élever les âmes, mais aussi de les guérir, de les rajeunir, dans le but de retrouver toute cette vigueur, de se reconnecter à l’énergie vitale si puissante et créatrice.

C’est une très belle lame n’est-ce pas ?

Tellement d’indications, tellement d’idées sont là, l’une d’entre elle vous parlera peut-être plus qu’une autre dans l’instant présent…

Pour résumer cette carte nous dit:

Que rien ne s’arrête, la vie continue et que les temps changent. Ils changent vite, et il est parfois difficile de suivre la cadence. Mais en se connectant à la force vitale, à l’énergie primaire, on peut retrouver sa vigueur et sa santé et suivre le rythme. Un rythme qui ne doit plus être conduit par les habitudes, qui nous tuent à petit feu, mais par la réalisation et la concrétisation, car en fait, nous avons tous les pouvoirs en nous, car en fait tout est déjà là, mais que nous n’avons pas encore l’automatisme de comprendre en ce sens. C’est pourquoi on nous invite à faire avant tout ce que l’on aime, ou ce que l’on sait faire de mieux. Encore une fois, on nous fait comprendre que nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, et qu’il faut réorienter les pensées. Être davantage dans la conscience et dans l’esprit, tout en gardant en tête les erreurs du passé, pour ne pas les reproduire. Pour être très futuriste, personnellement cette lame me dit : c’est l’extinction imminente de l’homme ancien pour laisser place à l’homme nouveau. Et même que cela a déjà commencé. Il faut comme toujours garder foi et confiance. Comprenez que chacun a cette force et puissance créatrice en chacun de lui, et que chacun par ses pensées contribue à forger la réalité. Et que l’ensemble de nos pensées forment notre dimension . Soyons donc responsables de nos pensées et de nos émotions.

De la terre au cosmos, on renait de ses cendres, tel le phoenix. Cela ne parle pas seulement de cycle de réincarnation, mais surtout de cycle d’élévation et d’évolution. Aller vers le meilleur de soi, pour atteindre comme une perfection, mais surtout une guérison à chaque stade. Un peu comme si, nous étions parfaits, mais que dans la matérialité, notre perfection n a pas su s’adapter vraiment, et que vie après vie, nous améliorons peu à peu l’ensemble de notre être physique, et mental afin de le guérir entièrement jusqu’à ce qu’il retrouve sa perfection dans la matière. Et qu’il puisse alors s’exprimer pleinement . Mon délire va un peu loin ici, mais imaginez que vous, être de 3D, deviez vous incarner dans un monde en 2D, tout est plat, et vous ne connaissez que la hauteur et la longueur… dans cette vie en 2D vous avancez sur votre chemin en passant tout à coté de ce que la troisième dimension, pourtant présente, mais que vous ne pouvez voir, peut vous offrir… votre esprit et votre conscience connaisse cette 3D puisque c’est de là que vous venez, mais votre corps physique et votre mental ne peuvent les concevoir. Et puis au fur et à mesure de vos incarnations en 2D, votre être devient capable de filtrer de plus en plus de choses, de comprendre que d’autres choses sont possibles, qu’elles existent déjà , et dans les incarnations, le corps commencent à évoluer, à se modifier, la perception devient différente, et puis un jour vous arrivez à vous incarner dans la 3D …. Je ne sais pas si vous avez compris, mais c’est un peu comme si c’est cela qui est en train de nous arriver. Peu à peu, nos corps changent, nos vibrations changent, nos perceptions sont plus fluides et différentes, nous prenons de plus en plus conscience que d’autres choses existent, sauf que pour la majorité des gens, cela leur semble loin, confondant l’éternel et le temps … alors que ce que nous ne voyons pas est déjà là… comme ceux qui ont un esprit en 3d et qui s’incarne en 2d … leur esprit supérieur sait que la 3d existe mais pas le mental. L’esprit peut conduire le corps et le mental à comprendre, la présence de la 3d, seul lui le peut d’ailleurs. Comme nous, qui sommes en 3d, prenons conscience actuellement des autres dimensions. Mais au lieu de se dire que ces autres dimensions, existent déjà, qu’elles sont là, nous avons tendance à dire « c’est dans combien de temps qu’on passe en 5ème dimension ? »…. Comprenez que la 5d est là… tout comme toutes les autres dimensions d’ailleurs… tout existe déjà, tout est présent. Et quand je dis tout est présent, je ne veux pas parler de notion temporelle telle que maintenant , tout de suite, etc …. Quand je dis tout est présent, je parle de réalité. Et comme tout est présent, on peut avoir accès à tout, vous comprenez ? Ici aussi il me faudrait plus de temps pour détailler et expliquer mes visions à chaque fois, mais ce n’est pas simple, c’est tout un concept, c’est toute une connaissance qui arrive en une fraction de seconde comme je vous l’ai déjà dit, et tout parait clair, fluide , logique, mais au moment d’expliquer …. Cela devient presque mission impossible…

Donc je ne vais pas entrer davantage dans cette notion là, retenez que tout existe, tout est là, et que vous pouvez vous servir de votre pouvoir de perception , et que même si vous ne ressentez rien, ou ne voyez rien, cela ne veut pas dire que ça n’existe pas. C’est pourquoi cette lame du jugement, parle de foi et de confiance absolu dans les forces divines…

Je vous laisse méditer sur tout cela, réécoutez si besoin, posez vous des questions, demandez à recevoir vos réponses, vous devriez avoir de bons feelings ces jours – ci ….

Très belle semaine à tous, et à bientôt pour un autre message.

la guidance en vidéo

Quand la liberté intérieure peut vous délivrer …

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau message de la semaine. Un message qui va nous entrainer aujourd’hui dans une réflexion sur la liberté.

Donc notre message de la semaine va nous parler de liberté avec la carte du même nom tirée du jeu « la voie de la conscience« .

Cette lame est un peu comme un résultat intérieur obtenu après beaucoup de travail sur soi-même. C’est comme la promesse qui vous attend. Pour atteindre la liberté intérieure, il faut être libéré de toute contrainte intérieure. Que cela signifie-t-il ?

Cela signifie que vous pouvez réussir à créer un espace en vous, libre de pensées parasites, libre de pensées limitantes, libre de fausses obligations, libre de pouvoir y faire ce qui vous plait, ou d’y penser ce que vous voulez. Un espace dans lequel, votre intuition, votre imagination, peut vous conduire d’une idée à une autre, sans se sentir limité par le reste. Dans cet espace, vous avez accès à l’univers tout entier, l’esprit vagabonde et rebondit, l’intelligence est pure, et vous pouvez créer tout ce que vous voulez.

Pour donner une image plus clair de cet espace de liberté intérieur, je le comparerais à un rêve. Un rêve dans lequel tout est possible, seul votre esprit est capable de le définir, les gens qui sont dedans, les situations qui arrivent, les décors, etc … il n’y a absolument aucune limite.

A chaque instant, vous pouvez en augmenter l’intensité des couleurs, rendre les choses plus belles, ou farfelues, l’histoire avance, et si elle ne vous plait pas, rien ne vous empêche de retourner un peu en arrière et hop de changer le scénario et l’issue…

Cet espace nous l’avons tous en nous …. Et d’ailleurs nous nous y rendons chaque nuit. Cela permet en quelque sorte de renouer avec cette autre dimension de nous-même.

Alors il serait difficile dans notre monde réel de vivre cet espace de liberté tel que lors d’un rêve. Cela semble évident. Mais pourtant, si nous le désirons nous pouvons tout à fait nous créer un nouvel espace dans lequel nous pouvons vivre sans forcément être en train de dormir… Un espace dans lequel vous pourriez exprimer les désirs de l’âme, y faire ce que vous êtes venus faire, ce que vous aimez le plus. Cet espace n’est pas un lieu précis, il n’est pas un temps précis. Il est un espace temps permanent , que vous seul pouvez créer, repérer, et on peut le faire apparaitre à chaque instant.

Vous le faites sans doute déjà même sans vous en rendre compte parfois. Certains s’y rendent quand ils vont à leur club de sport, d’autres s »y rendent quand ils vont se promener dans la nature, d’autres encore s’y rendent lorsqu’ils imaginent toutes les scènes du livre qu’ils sont en train de lire…. Pour certains, il suffit simplement de regarder les nuages… Qu’est-ce qui rend ces moments si spéciaux, si uniques ? Et bien vous vous déconnectez tout simplement de tout ce qui est imposé pour un temps donné. L’aspect matériel n’est pas un soucis, les émotions sont loin, les obligations auront lieu à un autre moment, votre esprit est clair, non embrouillé, libre de divaguer,… le mental ne vous importune pas … et vous ne pouvez penser qu’à ce que vous êtes en train de faire ici et maintenant, et là ou votre imagination vous entraine, tout comme le fait un enfant qui est en train de jouer.

L’avantage de cette liberté intérieure, c’est qu’on la possède tous. Personne ne peut vous la prendre, vous l’enlever. Personne ne peut arrêter l’esprit. Et quelque soit la manière que vous utiliser pour vous connecter à cet espace intérieur , quelque soit votre état physique, quelque soit vos moyens financiers puisque tout cela n’a aucune importance, ni même aucune signification dans l’espace de liberté intérieur , nous y trouvons tous la même chose: la paix, la tranquillité, la capacité, la béatitude, la contemplation, l’enstase… Et plus vous vous connectez à cet état, à cet espace, plus vous ressentirez toutes ces bonnes vibrations dans votre quotidien. Peu à peu, vous donnerez beaucoup moins d’importance à tout ce qui est physique et matériel, et à tout ce qui ne vient pas de vous. Votre interaction avec le monde qui vous entoure ne peut être que plus juste, mieux adaptée, privilégiant votre paix , votre stabilité, votre liberté individuelle. Et plus vous vous sentirez libre intérieurement, plus vous pourrez créer, plus vous pourrez réaliser des choses nouvelles, plus vous vous rapprocherez de cette même capacité que nous avons tous en rêve, celle de pouvoir créer notre réalité.

Et quelque chose qui me semble important aussi, c’est que dans cet espace de liberté intérieure, vous pouvez être exactement ce que vous êtes, vivre ce que vous voulez vraiment vivre. Vous renouez donc avec votre authenticité profonde, vous êtes à la rencontre de vous-même et l’avantage : c’est que vous ne pouvez que vous y trouver ….

Il ne reste plus ensuite, qu’à laisser exprimer cet être véritable en vous, et de le laisser rayonner autour de vous.

Ce message est court, mais je le trouve incroyable personnellement. J’espère qu’il vous a plu. Et qu’il vous donnera matière à réfléchir et méditer.

Je vous souhaite une excellente semaine, et je vous dis à très bientôt.

la guidance en vidéo:

Elargir ses connaissances

Le message de cette semaine nous entraine dans l’univers des connaissances et nous rappelle à quel point il est important d’élargir sa conscience via les connaissances et le partage de celles-ci.

Pour cela, j’avais tiré une carte du jeu « le sens de la vie » qui est « l’école ».

Cette lame porte donc le titre « école » et comporte le message suivant: « La réponse que vous cherchez implique d’aller à l’école ». On y voit 2 personnages principaux qui peuvent être interprétés de deux manières:

L’ange peut être l’enseignant et souffle les connaissances à l’élève. L’ange insuffle les connaissances que l’enseignant devra communiquer à ses élèves.

Tout dépends si l’on voit le personnage « humain » comme un professeur ou comme un élève.

Dans ces deux cas, c’est l’ange ici qui apporte les connaissances. Mais attention, l’ange n’est peut-être pas un personnage ésotérique dans le sens ou le mot « ange » est compris. L’ange peut être une personne physique qui a beaucoup de choses à vous enseigner, comme quand vous alliez à l’école et que vous découvriez le savoir du professeur.

Il est donc intéressant de revoir un peu la notion de professeur. Celui qui enseigne, celui qui sait, celui dont la connaissance semble illimité quand on est son élève. Il est sensé apporter son savoir dans la bienveillance et surtout dans la notion d’ouvrir l’esprit de celui qui est enseigné.

Ainsi, l’enseignement doit toujours laissé une porte ouverte à l’élargissement de la conscience, afin que l’élève puisse avoir ses propres réflexions, y associer d’autres connaissances qu’il peut avoir ou qu’il découvrira plus tard, et donc faire évoluer le savoir de base et pourquoi pas dépasser le maître. C’est ainsi qu’avance la science. Enseigner ce que l’on sait maintenant sans fermer le sujet, sans se braquer sur de la connaissance absolue et non évolutive, car tout ce que l’on sait, fini par être mis à jour, fini par se compléter, et chaque fois de nouvelles données sont ajoutées. Rien n’est immuable et il faut être conscient que l’on ne possède pas la science infuse, ou la connaissance absolue, ni vraie, ni juste.

Un peu comme sur cette lame du 8 des coupes , le personnage a déjà pas mal de coupes devant lui, mais il ne se satisfait pas que de cela. Il n’hésite pas à les laisser là, comme une base, et de partir à la recherche de nouvelles données. Même si le chemin qu’il va emprunter n’est pas toujours évident, même s’il n’est pas toujours aussi clair qu’il le souhaiterait. Mais il sent bien qu’il lui manque quelque chose, peut-être pour comprendre davantage, ou mieux, ou simplement découvrir du neuf.

Quelque chose de neuf qui relancera sa quête de la vérité et de la connaissance, qui lui ouvrira alors de nouvelles portes, et qui pourra alors le rendre sans doute un peu plus joyeux. Cette lame là, montre bien l’importance de ne pas rester sur des acquis, même si ces connaissances là, semblent confortables et rassurantes.

Remarquez sur notre carte de l’école, qu’il y a 7 étoiles qui entourent l’ange. Le chiffre 7 est lié au savoir et aux sciences, ainsi que les sciences mathématiques. Mathématiques, représentées ici par les opérations que l’on voit sur le tableau noir à l’arrière plan. Ceci est important aussi, dans la description car cela montre bien que vous ne recevez que des bases, et que c’est à vous ensuite de faire évoluer ses bases, mais pour cela, il faut d’abord les comprendre et les maitriser un minimum. Dans notre quotidien, et surtout dans le développement spirituel, c’est la même chose. Vous recevez, entendez, ou lisez tout un tas de choses. Parfois vous pouvez même vous sentir perdu, ou mal guidé. Mais ce n’est pas vrai. Car peu importe ou votre chemin vous mène, chaque fois que vous découvrez quelque chose, que ce soit juste ou pas, n’est pas le problème. L’important est d’avoir votre propre conscience sur le sujet, de réfléchir à tout ce que vous découvrez pour y apporter votre réflexion tout en laissant la possibilité que tout existe, et que tout peut être vrai ou faux.

La 8ème étoile se trouve sur la tête de l’humain, on en visualise que la moitié. Pour moi cela indique qu’une partie de la connaissance provient de ce qui est enseigné, et l’autre moitié provient de soi. Il y a alors un phénomène qui se produit à ce moment là : ce que vous percevez de l’enseignement passe par un filtre qui vous est personnel. Ce qui est juste pour quelqu’un d’autre, ne l’est pas forcément pour vous, mais chaque chose est juste pour chacun à un moment précis.

Ensuite je vous invite à regarder cette large ceinture au niveau de l’estomac et de l’abdomen de ce personnage. Chacun peut avoir sa propre interprétation de cette ceinture, mais je vous livre ici l’idée qu’elle me donne: celle qu’il faut parfois du temps pour digérer certaines connaissances, certaines découvertes, certains apprentissages. On emmagasine des données, mais on ne les assimile pas toujours tout de suite, il faut un temps d’intégration. Il est nécessaire de prendre le temps de faire des liens avec les bases que l’on a déjà, tout comme il peut être difficile de digérer que ce que l’on découvre vient remettre tout en cause. Quand la compréhension et l’intelligence personnelle aura fait son travail , la ceinture se libérera, les informations passeront mieux, et le corps sera bien plus à l’aise. Entendez par là, qu’on ne peut pas tout prendre pour acquis tel quel sans se faire violence, qu’on ne peut pas changer ses croyances et connaissances du jour au lendemain, il y a les bases qui sont là, qui sont retenues par la ceinture dans la partie basse du corps, et puis il y a tout ce qui est enseigné ou découvert qui entre par le haut, qui est parfois en opposition avec les bases, ou très différent. C’est donc là qu’intervient en premier lieu votre filtre personnel, afin que les nouvelles connaissances puissent germer en vous, s’intégrer et se développer peu à peu.

Un peu comme sur cette lame du 7 des deniers, sur laquelle le personnage a reçu des graines qu’il a semé, et qui attend patiemment en les observant , qu’elles grandissent. Ce qu’il attend c’est d’en voir le résultat , l’aboutissement, pour pouvoir se nourrir.

Tout ceci conforte l’idée, que lorsque vous apprenez quelque chose de nouveau, vous les intégrez, vous les semez consciemment ou non, dans la base que vous possédez déjà (comme on met les graines dans le sol qui est notre base). Et qu’ensuite, il faut être patient, il faut y ajouter peu à peu d’autres ingrédients, comme de l’eau ou des nutriments pour que ça pousse, que ça évolue …

Les connaissances fonctionnent pareil. On reçoit une information, puis on la passe par un filtre permettant de rapprocher de ce que l’on sait déjà, ou pour opposer à ce que l’on sait déjà, puis il faut y ajouter des petites connaissances par ci par là, ajouter l’eau qui mélange le tout, permet aux informations de se lier entre elles, afin d’aboutir à une nouvelle vision, ou nouvelles connaissances par la suite, qui sera une nouvelle base pour les apprentissages futurs …

Cette ceinture peut donc être vue dans le sens où elle permet de filtrer les connaissances reçues avant de les intégrer et nous indique aussi l’importance de ce filtre afin de ne pas laisser intégrer en soi tout et n’importe quoi. S’il n’y avait pas ce filtre, vous prendriez pour acquis et vrai tout ce qui se présente, sans y apporter votre jugement personnel, ni votre discernement. Ce serait donc dangereux.

Recevoir l’information ou la connaissance, la laisser germer, la laisser pousser, ou plutôt la faire pousser en l’agrémentant de petites découvertes par ci par la, jusqu’à ce qu’elle prenne forme, qu’elle ait un sens véritable, que sa signification soit claire pour vous. Une connaissance mûrie vous nourrie, nourrit votre esprit, et permet de chercher à développer davantage le sujet …

Ces lames me font penser à ce que j’appelle les bacs à sable. On passe d’un bac à sable à un autre quand on a fait le tour de tout ce que le bac à sable dans lequel on est, a, à nous proposer. Puis quand on s’en lasse, quand on a compris tout ce qu’on pouvait y apprendre ou y faire, on aperçoit soudain un autre bac à sable un peu plus loin … avec d’autres enfants, qui ont l’air de s’amuser ou d’apprendre bien plus que dans celui dans lequel vous êtes. Bien sûr vous vous amusiez bien vous aussi dans le vôtre au départ, mais plus maintenant, et aller découvrir le bac à sable voisin semble la meilleure chose à faire. Et dans ce bac à sable là, en arrivant, tout est nouveau, tout porte à réflexion, tout à de nouvelles règles, tout à évolué, changé, et vous devez intégrer tout cela, pour y jouer dans son plein potentiel… et puis un jour, vous passerez à un autre bac à sable.

Un autre bac à sable dans lequel vous serez impatient de découvrir de nouvelles choses, dans lequel vous sentirez alors que beaucoup de choses sont possibles, des choses que vous ne pouviez pas envisager précédemment. Car la connaissance ouvre l’esprit, ouvre la conscience et permet d’élargir ses champs d’actions.

Et ceci serait ma conclusion du jour. Ne pas rester sur ces acquis, ne pas hésiter à apprendre toujours et encore, de partir de soi-même à la découverte, de ne pas hésiter à aller vers l’inconnu, vers des sujets totalement imprévisibles qui se mettent sur votre chemin. Car rien ne s’y met par hasard. Vous avez toujours quelque chose à apprendre, comprendre avant de passer à un stade supérieur. Il ne faut pas survoler les connaissances, ne pas négliger les bases, mais s’appuyer dessus pour ne pas se perdre tout en n’hésitant pas à les remettre en question, à se remettre en question très souvent. Ne pas survoler les connaissances mais ne pas non plus passer des étapes, car chaque étape de la compréhension est importante, il faut ce temps d’intégration et de digestion des données, ceci est important pour ne pas prendre tout ce que l’on voit, ou entend pour acquis, mais avoir le temps d’y apporter sa propre conscience, sa propre intelligence. Il faut aussi garder en conscience que tout le monde n’est pas dans le même bac à sable, et que certains entrent seulement dans celui dans lequel vous étiez précédemment. Donc vous connaissez ce que d’autres découvrent seulement. Et vous-même, découvrez ce que d’autres ont déjà découvert avant vous. Il ne faut pas oublier, que selon la hauteur à laquelle vous êtes sur les branches de l’arbre, vous pouvez voir des choses que ceux qui sont plus bas que vous ne voient pas, mais que vous-même, vous ne pouvez voir ce que ceux qui sont sur les branches plus hautes ont accès… L’ouverture de conscience est donc parfois lente tant qu’on est en train d’explorer le bac à sable dans lequel on est. Et quand on en a fait quasiment tout le tour, on peut avoir l’impression de ne plus avancer, et même parfois que tout cela n’a aucun sens…. puis un bond en avant soudain au moment où l’on change de bac à sable. À un moment donné, on sent qu’on n’est plus vraiment la même personne que la veille, qu’on l’on est passé à autre chose. Le bond spirituel vers l’avant, est parfois déstabilisant, il remet beaucoup de croyances en question. On se sent perdu, et c’est normal. En fait, on trouve simplement sa nouvelle route à suivre. On a sauté sur une nouvelle branche de l’arbre, et la vision des choses se fait sous un angle nouveau, et devient beaucoup plus large. Elle laisse alors entrevoir toutes les nouvelles possibilités qui sont présentes, toutes les autres réalités, toutes les nouvelles connaissances .

Il faut donc rester confiant dans votre évolution spirituelle et dans l’ouverture des consciences, qui se fait encore et toujours, qui prends parfois du temps que ce soit à un niveau personnel, ou au niveau de la conscience collective, mais elle se fait. La connaissance ne peut que grandir, évoluer, et s’élargir. Certains sont dans l’attente, dans l’observation de ce qu’ils découvrent, d’autres plus avancés, sont pressés de faire changer les choses. Mais l’école nous rappelle que chacun à son rythme, et l’école nous rappelle qu’à chaque stade, nous avons quelque chose de nouveau à apprendre et intégrer, et qu’à chaque stade, nous trouverons toujours la personne qui sera capable de nous enseigner ces bases que nous-même feront évoluer et enseigneront à d’autres… Ainsi va l’évolution. Soyons donc humble face à ce que nous savons et n’oublions jamais que nous ne savons jamais tout. Garder l’esprit ouvert et libre de découvrir est ce qu’il y a de plus important. Nous tirons tous des leçons de chaque enseignement reçu et nous apprenons tout au long de la vie.

En fait nous changeons de bac à sable quand tout ce qui a été découvert et appris est accepté comme en accord ou en désaccord avec nous-même. Pour cela, notez le croisement du châle au niveau du cœur. Cette asymétrie ne me semble pas un hasard, ni une erreur de la part de l’illustrateur de la carte. Ce que j’interprète de cela, c’est que selon le bac à sable dans lequel on est et ce qu’on l’y découvre peut être en parfait accord et harmonie avec nous. On passe alors ensuite dans un autre bac qui sera sans doute dans la continuité, comme passer dans une classe supérieure pour une matière précise et dans laquelle on approfondira encore les connaissances. Mais le bac à sable dans lequel on se trouve, peut aussi finalement se révéler être en dés-harmonie avec soi. On peut ne pas comprendre, ou être d’accord avec ce qu’on l’y découvre. Et se rendre compte que certaines connaissances ne nous conviennent pas est tout aussi valable et important. Ce n’est pas parce que tous croient en quelque chose qu’ils ont raison après tout… et cela indique que vous désirez simplement changer de bac à sable pour aller en découvrir un dont les connaissances qu’il contient peuvent réellement vous apporter quelque chose et vous permettre d’évoluer personnellement. C’est d’ailleurs bien souvent, en empruntant des voies différentes de connaissances, que l’on découvre des choses particulières qui pourraient elles aussi être transmises au monde par la suite. Et heureusement finalement car sinon tôt ou tard, l’évolution s’arrêterait. Chaque bac à sable s’enrichit des connaissances apportées par ses occupants. Et si vous visitez un bac à sable différent et qu’ensuite vous allez dans un bac à sable généralement emprunté par beaucoup, alors vous y apporterez cette petite différence que vous avez acquise précédemment…

Bref, toute connaissance est valable, toute connaissance est disponible, et toute connaissance peut être transmise, on a juste accès à ce que l’on a besoin de savoir à un moment précis de notre parcours… mais l’ensemble de ces lames nous indiquent aussi que la passivité n’est pas de mise. Il ne s’agit pas de se dire : tout se sait un jour … car si personne ne bouge et personne ne dit rien, rien ne se saura… il suffit d’un qui parle, pour que le système d’échange se mette en route.

Il ne faut donc pas rester passif et attendre que la connaissance vous tombe du ciel. Il faut aller la chercher, il faut ouvrir sa curiosité, Et n’oubliez pas donc de prendre le temps de réflexion, le temps de penser, le temps d’apporter de l’intelligence à tout ce que vous percevez, ressentez, apprenez …

Je vous souhaite une belle semaine à tous, et à très bientôt.

Kokolou

La guidance en vidéo:

Comprendre l’origine de ses capacités

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle guidance. J’espère que vous avez passé une bonne semaine et que tout se passe au mieux pour vous.

Le message de cette semaine m’amène à vous parler un peu d’avoir conscience de l’origine de ses capacités.

Pour cela j’ai pris le jeu de L‘Oracle des Miroirs, et j’ai tiré les cartes: la famille, la fécondité, la clairvoyance.

La carte de la famille nous transporte dans le passé. La famille étant censée être la base de notre construction personnelle.

C’est au seing de la famille que l’on a grandit, appris, évoluer. Alors bien sûr, chacun d’entre vous a eu un environnement familial différent, et des conditions d’apprentissage différents au départ de la vie. Mais le choix d’incarnation n’est pas un hasard véritablement, et ce n’est pas le sujet ici.

Revenons en plutôt à la famille.

La famille est une constante évolutive. Tout comme les personnages que l’on voit sur la carte représentant un arbre généalogique, les branches de l’arbre se ramifient de plus en plus, et l’arbre s’étend… Parfois, il arrive même qu’en faisant son arbre généalogique, on finisse par raccorder notre propre arbre à celui de quelqu’un d’autre.

La notion de généalogie est importante dans notre message, puisqu’elle porte la notion de transmission de génération en génération. Ne dit-on pas que le sang n’est pas de l’eau ?

En s’incarnant, nous amenons avec nous nos capacités personnelles, et nous « héritons » de certaines capacités provenant de nos aïeux… certaines sont bonnes, d’autres le sont peut-être moins bien sûr, mais voilà, on s’incarne avec, tout de même.

Alors cela peut avoir un côté positif et un côté négatif, puisqu’il y a toujours cette dualité en tout.

Le côté positif est que certaines possibilités héritées peuvent s’ajouter à vos capacités personnelles et même l’environnement dans lequel vous avez évolué, peut favoriser le déploiement de ces possibilités. Dans ce cas, c’est assez facile de les employer.

Le côté moins drôle, c’est quand vous héritez de capacités qui empêchent de réaliser vos capacités personnelles. Et cela pour plusieurs raisons… soit parce que vous avez créé un potentiel excessif dans l’utilisation de cette capacité et dans cette vie – ci, on vous empêche de l’utiliser pour rétablir un certain équilibre, soit pour vous obliger à vous dépasser et aller au-delà de ces freins naturels et héréditaires.

Je ne vais pas détailler tout cela ici, ce serait bien trop long, et comme toujours mon esprit s’envole dans des sujets annexes ou plus lointain.

Mais retenez de cette lame, que nous avons tous des capacités, qu’elles soient intérieures à nous-même, qu’elles nous aient été transmises de manière héréditaire directement, ou encore que l’ensemble des données de l’ensemble généalogique font que vous, vous allez développer telle ou telle capacité…

Je m’explique, il est possible qu’une grand-mère était emplie naturellement de compassion … qu’un de vos oncle avait la faculté de soigner des animaux … et pourquoi pas que vous ayez une arrière arrière grand-mère qui était attirée par les soins par les plantes…. Et vous voilà vous … avec tout ça en vous quelque part … ajouté à vos capacités personnelles… imaginons que dans votre vie , vous ayez un don de communication facile, les gens viennent facilement vers vous… et puis un jour, vous vous mettez à les soigner et vous ne savez pas forcément comment vous faites… mais vous avez peut-être simplement activé ou réactivé des choses qui vous ont été transmises et que vous associez naturellement à votre communication.. Ainsi un bon contact avec de forts ressentis + le fait d’apprendre et de comprendre facilement l’alchimie des plantes, + le don de soigner les animaux pourraient faire de vous un excellent naturopathe …

Quoi qu’il en soit, retenez donc que vous avez des capacités qui vous sont propres et personnelles et d’autres qui viennent s’ajouter par hérédité. Retenez que certaines peuvent favoriser le développement de vos dons naturels et d’autres vous freinent …

J’aimerais porter l’attention sur l’importance de cet arbre généalogique, même si vous êtes persuadé que vous n’avez pas de dons, que vous ne savez rien faire de particulier ou que rien ne semble vous passionner réellement, c’est une fausse idée que vous avez de vous-même, puisque automatiquement vous avez des capacités héritées … donc pour certains d’entre vous, qui seraient dans ce cas, il peut être intéressant d’explorer votre provenance, et la vie de ceux qui ont permis la vôtre, pour simplement comprendre ce que vous avez en vous.

La carte de la fécondité qui vient ensuite, nous interpelle aussi sur l’hérédité et la transmission. En s’incarnant, l’enfant ajoute une corde à son arc … celle de ses racines terrestres.

Mais cette carte nous parle aussi de notre créativité intérieure et de nos propres facultés innées.

Nous avons déjà beaucoup parlé de la créativité intérieure dans de nombreux messages précédents. Mais pour résumé, je dirais que la créativité intérieure et le pouvoir personnel de chacun, est celui que l’on trouve en soi, les yeux fermés. Celui qui vient naturellement à l’esprit, qui demande peu d’efforts pour être réalisé véritablement.

C’est une ou plusieurs capacités que l’on a, qui nous plait, qui nous berce, qui nous permet d’être dans notre monde, à notre place, et de nous sentir bien. Celui dans lequel on peut grandir et se développer jusqu’à naitre à soi-même…

Ce sont des capacités que l’on utilise facilement , et qui en général représentent parfaitement ce que l’on est .

Ainsi, avec ces deux premières cartes, nous prenons conscience que certaines choses viennent de nous véritablement et d’autres choses viennent de nos ancêtres. Et que nous intégrons le tout en nous-même pour en faire quelque chose de nouveau.

Ainsi quand nous utilisons notre pouvoir personnel, nos capacités propres, et que nous les associons ou dissocions de ce qui est hérité, alors nous sommes tous alchimistes, et c’est ainsi que nous faisons évoluer le monde. Mais n’allons pas si loin … ce n’est pas ce qui nous intéresse dans ce message, mais vous savez que j’aime laisser entrouvrir des voies de réflexions et de recherches pour que chacun d’entre vous puisse élargir le sujet dans le sens qui l’intéresse le plus ou le concerne le plus …

Et puis nous avons cette troisième lame qui est celle de la clairvoyance.

Dans la boule de cristal nous voyons un petit personnage, avec devant lui un méli-mélo de choses. Un méli-mélo qui, dans la suite logique des explications des deux cartes précédentes, pourraient faire penser à toutes les possibilités ou capacités que possède le personnage et qui sont mélangées en lui. Et qui , finalement, semblent former un joli brouillard dans lequel notre petit personnage ne retrouve pas clairement son chemin.

Mais la clairvoyante est là, pour indiquer de faire ce travail sur soi, afin de voir clair en soi, de démêler un peu ce sac de nœud.

Il est important de comprendre ce qui vient totalement de soi, et ce qui a été ajouté par l’hérédité, et quand je dis hérédité ici, j’ai envie d’ajouter les acquis, les croyances, qui ont été induits en vous depuis votre naissance.

Il est donc important en effet de se replonger dans chacune de ses croyances, dans chacune de ses moindres habitudes, pour y retrouver une origine… si origine il y a , alors vous n’êtes pas totalement authentique et jouez un rôle ou un jeu qui n’est pas le vôtre, et comme ces personnes dont je parlais juste avant, vous ne pouvez pas agir en pleine capacité, ou vous ne pouvez pas vivre ce que vous aimeriez vivre.

En ce sens, il y a certaines capacités que vous avez, que vous pensez avoir, que vous savez au fond de vous que vous êtes capable de faire telle ou telle chose, mais vous ne le faites jamais car inconsciemment vous vous êtes conditionné à ne pas le faire, ou ne pas les utiliser.

Nous avons tous des capacités naturelles que nous savons utiliser au mieux, certains sont exploitées, d’autres non, certaines ont été brimées, refoulées, envahi par les flots des conditionnements,… et pourtant parallèlement certaines de nos capacités peuvent être enrichi de notre hérédité, transformé etc … .

Un message, cette semaine qui porte votre attention, sur la nécessité de comprendre ce qui est en vous qui vient réellement de vous, de votre être authentique et ce qui vient soit de vos conditionnements , soit de votre hérédité. Puis de faire un travail de recherche, sur les capacités héréditaires que vous pourriez utiliser pour renforcer ou améliorer ou transformer vos propres performances … Tout en prenant conscience de celles qui vous freinent naturellement… Et pour aller plus loin, que ce soit dans les capacités héritées ou dans les conditionnement d’éducation, cherchez dans ce qui vous bloque, pourquoi ça vous bloque, qu’est -ce que cela a eu, ou a encore aujourd’hui dans votre vie …. Afin de faire comme la clairvoyante sur cette troisième carte: démêler ce sac de nœud qui vous sépare aujourd’hui de votre être authentique …

à bientôt !

Kokolou

Retrouvez cette guidance en vidéo

N’hésitez pas à partager cette guidance avec vos amis, les boutons de partage sont faits pour cela !

Cette page contient des liens d’affiliation. En effectuant vos achats via ces liens, vous contribuez gratuitement à la maintenance de ce site et à me soutenir dans mon travail. Merci à vous !

Quand le silence est d’or …

Je vous retrouve pour un nouveau message de la semaine. Comme vous l’avez remarqué, il n’y a pas eu de message particulier la semaine passée. J’ai d’abord cru que je n’arrivais pas à m’aligner aux énergies pour ressentir ce dont il était important de parler. Mais en fait, je me suis rendue compte, que c’était tout simplement cela les énergies qui nous entouraient. Des énergies qui invitaient tout simplement au silence. Alors il est important du coup de se demander : pourquoi le #silence est d’or ?

Parfois, ce n’est pas qu’il y ait rien à dire, mais le #silence est tout aussi important, si ce n’est parfois plus.

Il est important de savoir observer des silences, pour observer en soi et autour de soi.

Les réponses finissent toujours par arriver …

Parfois, il faut apprendre et expérimenter, et puis d’autres fois, on expérimente et on comprend après …

Et après cette période sans rien diffuser, sans vraiment comprendre ce qui m’était arrivé, voilà que la première carte qui tombe du jeu lors du brassage pour le tirage de cette semaine est celle du 4 des épées. En fait, j’étais un peu décontenancée de ne pas arriver à vous faire une analyse comme à l’habitude. Je me disais: « mais c’est quoi ces énergies là, qui paraissent avancer plus vite que moi je n’avance ? Et si je n’arrivais pas à suivre l’évolution ? Si je n’arrivais plus à m’aligner ? Si je n’arrive plus à percevoir ce que je dois transmettre ? » Et si, et si, et si … et cela peut arriver dans la vie de tous les jours de se sentir ainsi décontenancé, impuissant, avoir l’impression d’être à côté de tout, et pour tous les domaines, mais si on y regarde d’un peu plus près, c’est souvent dans des périodes où l’on a trop de choses en tête …

Alors que l’on désespère de rester bien aligné et connecté, on l’est plus que jamais !

C’est important de repérer ce genre de moment, car bien que cela donne l’impression de ne plus suivre, c’est en fait tout le contraire qui se passe. Je pensais de pas être connectée aux énergies environnantes, mais je captais tout simplement le #silence qui était proposé en moi.

Et si nous faisions #silence, nous comprendrions que les énergies sont bien là, qu’elles ne nous abandonnent pas. Et qu’il faut savoir laisser de la place en soi, pour entendre, pour comprendre. Ce sont des moments et des sensations qui doivent alerter. Elles vous disent tout simplement « STOP » … stop, car tu dois finir ce qui est en route. Stop, car tu vas plus vite que tu ne devrais. Stop, car tu dévies de ton chemin…

Prends le temps d’observer, de répondre, de choisir… en pleine conscience.

On est tout simplement comme le personnage sur cette lame : à l’arrêt. Avec un besoin de concentration très intense. Un besoin de réflexion et de repli sur soi important. Un état d’impuissance apparente, et pourtant si puissant. Un état dans lequel nous pouvons réellement comprendre certaines choses, se questionner, se remettre en question, se centrer sur soi pour écouter son cœur, et tenter de maitriser le mental . Un temps pour réorganiser ses idées, pour poser ses bases, solidifier ses connaissances, faire appel à l’intelligence. Un temps pour penser un peu à l’avenir, mais aussi au passé, pour se rappeler de ou l’on vient, par quoi on est passé, et où l’on va. Mais aussi et surtout un temps d’apprécier le moment présent. Un moment présent dans lequel parler ne sert pas toujours à grand-chose. Observer les actes , méditer, se connecter à sa pleine conscience. D’ailleurs cette carte nous montre l’importance de le faire, pourquoi le faire et comment le faire.

En se mettant en retrait, on arrête d’accumuler du trop plein.

En se mettant en silence, on peut écouter et observer.

En se mettant en méditation, on peut faire le tri, lâcher.

En s’isolant on peut réfléchir et comprendre.

Il s’agit de faire de la lumière en soi.

Le silence est instructif, constructif et intelligent. Il nous reconnecte à l’instant présent.

Ainsi, dans une telle période, alors que l’on se croit perdu, désorienté, déconnecté, c’est tout l’inverse qui nous est proposé. Et c’est le moment de faire #silence. Un silence instructif, constructif, intelligent.

Avec tout le travail qui a été fait intérieurement mais aussi extérieurement, il est temps de laisser partir l’ancien , de ne pas oublier, mais de passer clairement à autre chose maintenant.

Car maintenant est le bon moment. Il n’y a jamais de meilleur moment, que le maintenant.

A l’arrêt, comme ce personnage, mais avec une activité intérieure contradictoire entre le calme apparent et l’activité mentale intense.

Ce personnage avec ses mains rapprochées l’une de l’autre, pointées vers le haut, est en réalité parfaitement connecté aux énergies les plus hautes. Il est capable de recevoir et de percevoir tout ce qui l’entoure, sans même ouvrir les yeux, sans se déplacer, il est ici et partout à la fois. Il est là, où son mental l’entraine, là ou son cœur le porte, et il est surtout là ou il doit être ici et maintenant.

Chacun est à sa place, chaque chose est à sa place.

Il ne sert à rien de bousculer les choses, sachez laisser venir ce qui doit venir.

Une lame qui invite à ne pas bousculer les choses, à laisser venir à soi ce qui doit venir, sans rien forcer, de faire le calme dans nos pensées agitées, et de structurer nos connaissances. Il s’agit d’éliminer tout le superflu. Tout ce qui cause de l’agitation pour rien, qui nous fait avoir des actions ou des réactions qui soit ne servent à rien, soit enveniment les choses, soit vous entrainent loin de vos désirs.

Pour se recentrer sur l’essentiel, sans peurs, ni craintes.

C’est également une lame qui montre notre connexion parfaite aux énergies subtiles et notre capacité à les recevoir, alors que je pensais ne plus réussir à m’aligner à elles … à cause d’un mental agité et trop préoccupé.

Vous savez ce que vous devez savoir , quand vous devez le savoir … ni avant, ni après … seulement quand on est prêt … L’invitation au silence peut montrer que c’est le bon moment.

Et en ce sens, cette lame vous invite à croire en vos intuitions bien plus qu’en votre logique. Car l’intuition sait vous guider, elle sait ce que vous devez savoir maintenant, elle sait ce que vous voulez vraiment et comment vous pourriez y parvenir. Encore faut-il l’écouter et la suivre.

Et pour l’écouter et la suivre, il suffit souvent de savoir juste prendre quelques instants, de capter l’information avant que le mental ne s’en mêle, avant que la raison dé-raisonnée ne l’emporte, que les croyances et autres éducations ne l’analysent.

Pour cela, il faut savoir se taire. L’invitation au silence, vous indique que c’est le moment de réceptionner, que c’est le moment de recevoir ou d’expérimenter les connaissances que vous devez avoir à partir de maintenant. Ne gaspillons pas ces moments par un mental perturbé, car sinon, bien que nous captons toujours, nous n’arrivons pas à prendre conscience de ce qui est transmis.

Un silence utile

Le silence est parfois bien plus utile que la frénésie. Il permet d’être posé. Il permet de garder son calme. Il permet de comprendre ce qui se passe réellement, à d’autres niveaux, sur d’autres plans. Des choses qui en fait ont lieu en permanence, que nous captons, percevons en permanence, mais que nous ne prenons pas le temps de distinguer, de comprendre dans leur profondeur avec l’intelligence de l’âme, laissant profit à l’intelligence mental dévergondée, tronquée, et bien trop reliée à nos limites, à nos émotions les plus craintives.

Rester aligné en soi avant tout, et accepter ce qui vient

Pour y arriver, il ne s’agit pas seulement de s’isoler, ou de se mettre en méditation, et encore moins d’arrêter tout ce que vous faites, mais déjà le premier principe est de faire comme le personnage : s’aligner en soi, comme il est aligné avec l’épée, car cette épée placée sous lui, indique qu’il est capable de maîtriser ses pensées. Mais aussi, qu’il est capable d’être en accord entre ce qu’il fait et ce qu’il pense.

Mais aussi comme cette épée est à l’horizontale, de mettre à plat ce que vous pensez actuellement, pour pouvoir aller chercher d’autres informations qui pourront s’intégrer en vous, sans que votre épée à vous, ne soit en opposition avec celles qui arrivent. Savoir accepter, sans être toujours dans la lutte…

Une période d’évolution spirituelle intense – la libre connaissance

En ce sens, cette lame du 4 des épées montre également une période d’élévation spirituelle et d’ouverture de conscience, ou d’élargissement de conscience. Elle montre bien de ne pas rester sur les acquis et les connaissances actuelles, que beaucoup de choses que nous pensons, même au sujet de la spiritualité, sont erronées.

Et pour contre-carrer cela, elle vous demande de rester connecter à vos intuitions, justement pour actionner votre libre pensée, votre libre arbitre, votre libre connaissance. Pour avoir du discernement, pour faire le tri entre ce qu’on a pu vous raconter ou d’informations tronquées.

En ce sens toujours, cette lame vous invite à ne pas suivre toutes les théories que vous pouvez entendre, et cela dans le domaine de la spiritualité, mais aussi dans tous les autres domaines. Il vaut mieux prendre un temps pour réfléchir, et se faire sa propre opinion, avoir ses propres croyances personnelles. Des croyances qui ont tendance à toujours se fixer pour une période donnée, j’ai envie d’appeler cela une période d’incubation en quelque sorte… et quand on en a fait le tour, quand on a digéré une bonne partie, et que l’on découvre par le plus grand des « hasards » de nouvelles données, on doit être capable de comprendre et d’accepter que ce que nous avions pris pour acquis, vrai, et logique avant, pour soi, ne l’est plus … qu’il y a d’autres possibilités, d’autres applications, d’autres raisons, d’autres univers. Mais pour comprendre tout cela, il ne faut pas foncer tête baissée, ni s’entêter.

Aller vers le véritable chemin de la spiritualité

Le véritable chemin de la spiritualité, consiste à se remettre en question sans cesse, de comprendre que tout vient de soi, car nous avons trop tendance à nous préoccuper de l’autre. Se préoccuper de l’autre n’est pas un mal, c’est même important. Mais cela devient n’importe quoi quand l’autre (ou les autres) devient (-nent) systématiquement le but de notre vie, la cause de nos soucis, l’excuse à nos actes manqués… et cette lame dans ce sens là, me dit qu’il est important de remettre certaines choses en place, et dans votre esprit avant tout.

Au lieu de prendre l’autre ou les autres pour des causes, des excuses ou tout ce que vous voulez, interrogez-vous sur vous … Que se cache-t-il réellement au fond de vous, que vous fuyez la plupart du temps ? Que vous reniez, ou refusez même de voir à l’instant où vous lisez ces lignes, parce que vous êtes déjà en train de penser : « elle dit n’importe quoi, c’est quand même bien l’autre là, qui m’embête tout le temps« … ou encore « Pff, c’est n’importe quoi, c’est quand même pas ma faute si…« 

Je vais apporter ici un début de réponse : la peur d’être qui vous êtes … de faire ce que vous êtes sensé faire … le refus de votre part d’avancer véritablement … peut-être que cela vous choque. Parce que c’est dérangeant ce que vous lisez là. Cela vient chatouiller votre égo à rebrousse poil… et si c’est votre cas, c’est qu’il ne semble pas aimer cela.

Mais personne n’est bloqué véritablement. Rien que le fait, que vous pensez être bloqué, montre que vous ne voyez tout simplement pas les solutions… et vous ne les voyez pas, parce que la plupart du temps, vous raccrocher tout à quelque chose d’extérieur à vous-même…

Vous avez bien assez à faire avec vous-même ! La spiritualité c’est avant tout, commencer par s’améliorer soi !

D’ailleurs on pourrait rajouter ici, un conseil donné par cette carte : apprenez à vous occuper de vous avant tout. Regardez vous de l’intérieur véritablement. Alors souvent on me demande : « mais comment faire ? »

Commencez par être honnête avec vous-même, et osez reconnaitre et admettre vos faiblesses ou les forces dont vous usez ou abusez….

Quand on dit que le monde est un reflet de l’âme, il n’est pas le reflet direct de ce que vous êtes, il est le reflet de ce que vous accordez, laissez faire. Dans le même genre d’idée, voyez ce que vous reprochez à certaines personnes dans leur attitude envers vous. Ils ne sont pas votre miroir dans le sens de la réflexion de l’image. Ils sont un révélateur de ce que vous leur permettez, accordez, des consentements que vous fournissez…. S’occuper de soi est déjà un énorme travail , et chacun à son chemin, chacun doit s’occuper de s’améliorer soi avant tout, avant même de vouloir changer les autres ou de vouloir changer l’environnement , avant même d’accuser qui que ce soit, de quoi que ce soit … s’améliorer soi.

C’est ce que j’ai répondu pas plus tard que ce matin à une question qui m’a été posée. On s’incarne pour s’individualiser, car il n’y a que dans l’individualité que l’on peut agir sur soi.

On a que les blocages que l’on s’impose, les limites que l’on refuse de franchir, ou encore les limites que nous laissons les autres dépasser envers nous-mêmes. Nous avons tous des points forts et des points faibles, et l’on use des uns pour camoufler les autres. Pourquoi ne pas utiliser vos plus belles capacités pour améliorer vos faiblesses ? Mais encore une fois, pour réfléchir à tout cela, il faut se couper de l’agitation perturbante. Savoir s’isoler c’est bien, savoir se taire quand il le faut c’est bien aussi, mais à quoi bon faire tout cela, si pendant ce temps là, vous ne vous posez pas les bonnes questions ?

Le chemin de la pleine conscience

Et si vous décidiez à partir d’aujourd’hui, de consacrer 30 minutes par jour à faire silence. Non pas forcément arrêter ce que vous êtes en train de faire, car la pleine conscience consiste aussi à vivre pleinement le moment présent. Faire ce que vous faites en pleine conscience signifie alors: en étant pleinement concentré à ce que vous êtes en train de faire, sans rien penser d’autres.

Y arriveriez-vous ? 30 minutes ? J’espère que vous allez expérimenter cela et me donner vos retours d’expériences dans les commentaires .

Vous pourriez aussi vous imposer une pause de 10 minutes, chaque matin et chaque après-midi. Une simple pause. Vous arrêtez ce que vous êtes en train de faire, vous vous posez, et restez 10 minutes à vider l’esprit… vous m’en direz des nouvelles dans quelques jours…

Je vous propose également un autre exercice: essayer au moins une fois, lors d’une situation précise, de vous poser, de vous mettre légèrement en retrait sans répondre du tac au tac, pour observer ce qui se passe ,ce que vous ressentez, pourquoi vous ressentez cela , quelles sont les alternatives que vous avez ? N’est-il pas plus intelligent parfois de se taire ?

Agir, réagir, et vivre en pleine conscience, demande un certain entrainement. La pleine conscience ne signifie pas croire en ceci ou cela. La pleine conscience ce n’est pas d’avoir connaissance de choses extraordinaires qui ne viennent pas à l’esprit des autres. La pleine conscience , ce n’est pas non plus le reclus, ou l’intelligence par la quantité des connaissances. La pleine conscience , c’est de reconnaitre à chaque instant, ce qui se passe, les impacts de ce qui a lieu, de ce qui est dit, de ce que vous pensez, de ce que vous allez dire, de ce qui est possible au-delà de ce que vous voyez dans le moment. La pleine conscience c’est avoir conscience de tout et rien à la fois. De tout, pour trouver sa juste place, les justes actions, les justes paroles, les justes #silences, à chaque instant, et de rien, pour laisser la possibilité à l’intuition et aux nouvelles données d’entrer en soi…

Comme chaque fois, je vous laisse méditer la-dessus, je sais qu’il y aurait encore beaucoup à dire, beaucoup à développer, mais je lance juste des pistes, pour que chacun puisse faire son propre cheminement dans son silence intérieur et voir où cela le conduira en pleine conscience…

Merveilleuse semaine à tous et à très bientôt pour un autre message.

Kokolou

Cette page contient des liens d’affiliations vers des produits Amazon.

Une rentrée … en conscience

La rentrée, ahhh la rentrée !!! ….

Envie de nouvelles choses, de faire de nouvelles activités, de prendre un nouveau départ, comme une seconde chance dans l’année …

Mais êtes-vous certains d’être à l’origine de vos choix et de vos actes pendant ce que l’on appelle la « rentrée » ?

Êtes-vous certain de diriger réellement votre destin là maintenant ?

Ou n’êtes-vous pas plutôt dans une réalité imposée ?

une rentrée en conscience - rentrée 2019

Une période « spéciale »

Cette période de fin d’été est toujours une période un peu surmenée, à la fois mêlée entre la nostalgie des vacances, du repos, de la liberté et l’engouement et la précipitation des premiers jours de rentrée ou de reprise du travail. Certains ont déjà repris depuis un moment, mais malgré tout, ce sentiment, ces émotions, sont là et nous les ressentons tous.

C’est une période qui va durer 2 ou 3 semaines environ. Et au cours de cette période, nous avons en même temps cette envie de mettre en route de nouvelles choses, comme si nous prenions un nouveau départ. Bref, nous suivons cet effet de « rentrée ». Nous suivons un courant général… alors que nous pensions innover … on en revient quelque part, à l’influence du monde extérieur, sur nos pensées, et sur notre fonctionnement personnel …

Ce que l’on appelle « la rentrée » reste un évènement majeur dans l’année. Certains vont mettre en route de nouveaux projets, d’autres vont s’inscrire dans des activités physiques, certains vont reprendre des cours, d’autres retournent simplement dans leur routine habituelle qu’ils avaient quitté le temps des vacances …

La rentrée – connaissez -vous bien le « sens » du mot ?

« rentrée » comme « reprise » … et vous le savez j’aime bien m’attarder sur les mots , les compréhensions de ceux-ci, et de l’influence qu’ils ont sur nos comportements téléguidés d’autant plus lorsqu’ils sont « accompagnés » de propositions bien spécifiques…

Ainsi donc, le mot « rentrée » est généralement associé au mot « reprise ». Nous allons y revenir un peu plus loin…

D’après le Larousse, la définition du verbe « rentrer » est:

l’action de revenir dans un lieu que l’on avait quitté.

Et La « rentrée » est le fait de reparaitre, après une absence dans son activité.

Mais comme vous le savez, dans notre langue, les homonymes sont très présents, et notre inconscient les capte à l’insu de notre conscient. Pourquoi ? Parce que nous focalisons une définition sur un sujet ou un évènement précis. Ainsi, quand je vous parle de rentrée à cette période précise, vous pensez tous à la rentrée des classes, au retour au travail, et c’est normal ….

la « rentrée » et ses significations basiques … originelles …

Et bien que vous soyez concentrés sur le mot « rentrée », votre inconscient capte aussi le verbe « rentrer » qui indique un retour à l’intérieur. Cela peut aussi vouloir dire se renfermer, se caser, se conformer … dans le monde concret on assimile cela à « se mettre dans le rang » , suivre la tendance .. Toujours d’après le Larousse, la « rentrée » signifie également l’action de rentrer quelque chose pour le mettre à l’abri. On parle alors ici de « rentrée » comme une sorte de « sécurité »? Une sécurité de quoi, pour qui, comment, pourquoi ?

Si vous pouviez rester libre de faire ce que vous voulez, comme vous le voulez, quand vous le voulez, de la manière que vous le voulez, vous feriez sans doute bien d’autres choses que ce qui vous est obligé par cet effet de « rentrée » non ?

La « rentrée »: une stratégie ?

Une question à se poser serait : pourquoi doit-on suivre ce mouvement de « rentrée » ?

Alors on aurait envie de répondre, qu’il faut bien « reprendre » le travail, pour gagner un peu d’argent par exemple … donc la reprise, la rentrée, est liée principalement à l’entité qu’est l’argent. D’ailleurs on vous oblige à bien y penser à cette entité qu’est l’argent au moment de la rentrée, puisque vous savez que les impôts ou autres taxes sont là à vous attendre … N’est ce donc pas stratégique d’avoir placé les impôts locaux, fonciers etc, juste un peu après la « rentrée » ?

Ainsi après la période de détente, il ne faut pas que vous y preniez trop de goût, car sinon vous feriez d’autres choses que retourner gagner de l’argent. Alors je sais bien qu’au départ, les impôts étaient récolté à cette période juste après les récoltes… mais le but et l’intention ne semblent plus les mêmes aujourd’hui…

Pourquoi la « rentrée » est importante à un niveau différent ?

et si vous ne retournez pas en gagner, parce que d’autres choses vous intéressent, parce que vous pouvez trouver d’autres moyens pour exister, et bien vous ne « rentrez » plus dans le moule et pire : vous risquez de vous échappez du système … un des moyens est donc d’être menacé … l’argent et les factures sont bien pratiques pour cela évidemment… d’ailleurs, le mot « rentrée » est aussi employé pour le renflouement des comptes non ? Ne dit-on pas une « rentrée d’argent » ?

Ainsi « rentrée » peut être assimilé à la « reprise » : reprise du travail, reprise des activités, reprise des horaires.

Tout comme la rentrée est un retour après une absence, la reprise, elle, est le fait de reprendre ou refaire quelque chose après un arrêt.

Rentrée / Reprise

Une reprise c’est en quelque sorte une répétition. Dans une chanson ou un poème, la reprise c’est le refrain, le couplet qui revient tout le temps, celui que l’on retient le mieux, que l’on chantonne …

La reprise liée à la rentrée est elle donc le fait de recommencer encore et toujours ce que l’on connait le mieux ? Répéter sans cesse le même refrain parce que c’est ce que l’on retient le plus facilement ?

En sport, et notamment en boxe, la reprise, c’est le fait de commencer un nouveau round. C’est-à-dire se lancer à nouveau dans le combat en espérant s’en sortir sans prendre de coups et en tentant de mettre l’autre ko … en ce sens, la reprise est alors un challenge ?

Mais la rentrée peut signifier bien d’autres choses, par exemple, à la chasse, la rentrée, est le moment ou les animaux retournent dans le bois après avoir passé la nuit en plaine. Ce qui signifie qu’ils vont se cacher, se mettre à l’abri,

Les messages « cachés » de la « rentrée » !

Bref vous l’avez compris, de la manière dont nous avons été éduqués, formatés, lorsque l’on nous parle de « rentrée », inconsciemment on nous fait passer les messages suivants :

« attention, c’est bientôt l’heure de revenir dans le moule ! »

« attention, si vous rentrez pas maintenant dans le moule, vous allez avoir des problèmes ! »

« attention, vous devez entrer dans le ring et vous battre à nouveau »

« attention, vous ne devez faire que ce que vous avez l’habitude de faire »

« attention, ne sortez pas du système ! »

« Faites comme on vous dit et tout se passera bien pour vous »

d’ailleurs on va vous bichonner pour que vous ne déprimiez pas trop à cette période … et pourquoi déprimer d’abord ?

La « fausse » déprime de la rentrée !

On pourrait répondre que la fin des vacances, c’est triste … que bientôt ce sera l’automne, etc …

Mais j’ai trouvé une autre raison à cette « déprime » provoquée …

Et c’est dans les anagrammes du mot « rentrée » que j’ai compris … Des anagrammes de « rentrée », sont « enterre », ou « enterré » … ce qui signifie faire le deuil de quelque chose… Pourquoi je parle d’anagramme, et bien simplement car notre cerveau ne lit pas forcement les mots tels qu’ils sont écrits, parfois il suffit d’avoir 2 ou 3 lettres pour lire un mot de 7 ou 8 lettres et notre cerveau est capable de lire des mots dans n’importe quel sens …

ainsi quand vous lisez rentrée, vous lisez effectivement « enterré » en même temps …

et donc en période de « rentrée », on se retrouve en période de deuil … c’est donc normal de déprimer … (ps: si il n’y avait pas de « rentrée » il n’y aurait pas de déprime liée à cette période)

Des propositions alléchantes pour soulager votre peine ? Pour détourner votre attention ? Pour vous faire rentrer dans « le moule » en douceur ?

Alors pour cela on vous propose des tas de choses intéressantes au moment de la rentrée … vous avez des prix sur les télés pour pouvoir vous changer les idées quand vous en aurez besoin, … vous avez des offres sur les voitures, pour pouvoir aller vous promener de temps en temps, mais surtout pour aller travailler et conduire vos enfants à l’école dans de bonnes conditions … vous avez des « bons plans » qui émergent un peu partout en même temps … parce qu’il faut bien arriver à cibler chacun d’entre vous … parce que c’est comme ça, parce que c’est une habitude, parce que c’est de coutume … parce qu’il faut bien certains avantages et plaisirs pour vous attirer dans le moule dans lequel vous devez retourner et faire le deuil de votre liberté … parce que inconsciemment on veut vous faire assimiler le mot rentrée au mot « nouveauté »….

Oui à la rentrée, on s’achète de nouvelles choses, du nouveau matériel pour les enfants, de nouveaux vêtements, … On s’inscrit à de nouvelles activités ….

La rentrée telle que nous la concevons, ou telle qu’elle nous est « vendue » est un paradoxe du langage …

Un paradoxe de langage qui peut rendre « anxieux »

Voilà un nouveau paradoxe du langage courant … finalement nous associons le mot « rentrée » qui comme nous l’avons vu signifie: retour, reprise, recommencement, sécurité et même deuil … au mot nouveauté, ou renouveau qui signifie « autre chose », « découvertes » , etc …

Alors il ne faut pas s’étonner de cet état anxieux qui nous prends souvent au moment de la rentrée et des semaines qui s’en suivent. Car inconsciemment, notre cerveau est tout simplement pris dans ce paradoxe, dans ce tourbillon dans lequel nous devons nous réadapter …

Une dissonance de plus …

entre les choses nouvelles , les rythmes à reprendre, la sensation extérieure de pouvoir recommencer en mieux, alors que la sensation intérieure est plutôt ressentie comme des contraintes, bien souvent non adaptées aux réelles désirs de l’âme… Mais leurré par les promesses attractives liées à la rentrée …

Vous êtes en quelque sorte  » rattrapé » avant que vous ne vous échappiez …

Alors je ne tiens pas à finir défaitiste quant à cette rentrée, et encore moins vous casser le moral en cette période… Mais juste porter votre conscience encore une fois, sur l’utilisation des mots, de ce que le cerveau comprend, de ce que l’inconscient capte, et des manipulations que votre conscient subit.

Reconnecter votre conscience à la véritable signification

Un comportement dirigé ?

En sachant cela maintenant au sujet de la rentrée , j’aimerai que vous focalisiez votre attention sur d’autres définitions de ce mot. Tout ce que je vous ai dit précédemment, utilise le mot « rentrée » dans un sens manipulatoire, lié à des obligations dissimulées derrière des avantages etc … parce que chaque fois que vous entendez « rentrée » ou voyez le mot « rentrée » écrit quelque part, il y a toujours une promesse a coté, ou des objets neufs, des personnages souriants et heureux de rentrer et de profiter des bonnes affaires, donc on veut que vous soyez comme cela vous aussi , vous l’avez compris…

Rentrée ou Rentrée ? être en conscience pour ne pas consentir à n’importe quoi.

Mais on peut aussi rentrer en soi, se connecter à son intérieur, et être en possession de tous ces moyens… tout comme la reprise peut être assimilée à une nouvelle croissance après une période de stagnation… comme la reprise de la croissance végétale après l’hiver, comme la reprise de vitesse après un freinage, comme une élévation de conscience après de mûres réflexions …

Avoir une bonne rentrée peut signifier avoir fait bonne pioche, comme au jeu des 7 familles, c’est-à-dire de trouver la carte manquante, d’avoir une main forte, de se découvrir de nouveaux atouts .

Ainsi, il est nécessaire de dissocier pour nous le mot « rentrée » avec tout ce qui est promulgué. L’important est d’avoir conscience de l’enjeu qui se trouve derrière, car en avoir conscience, je vous l’ai déjà dit, c’est avoir le pouvoir de ne pas consentir…

Alors bien sur vous allez me dire, mais on n’a pas le choix que de reprendre nos activités habituelles. Certains ne peuvent malheureusement pas ce choix effectivement. Mais le problème n’est pas dans le fait de reprendre ou non votre activité … le problème se situe dans les conditions dans lesquelles vous pensez y retourner… pour certains rentrée va s’associer à fatalité. Pour d’autres, rentrée va s’associer à l’obligation. Et tant que vous associer ces choses là ensemble alors vous devenez consentant de rentrer dans le rang, de suivre la tendance. Vous n’allez même plus travailler pour vous-même, vous y aller parce que vous avez des pressions derrière.

Profiter de la « rentrée » pour se réaligner à ses buts et intentions personnels …

Etre en conscience, bien avant de pouvoir faire autre chose de votre vie concrètement par exemple, c’est déjà de modifier votre état de conscience et de connaissance quand à ce qui se passe entre guillemet en arrière plan. Chacun a sa manière de penser, de réfléchir, mais juste pour donner un exemple, vous pourriez simplement modifier le but et l’intention de votre obligation d’aller travailler… N’oubliez jamais que plus vous pensez et allez vers votre propre but avec vos propres intentions, plus vous y serez naturellement conduits par simple effet de loi d’attraction et de résonance…

Bonne rentrée à tous !

Kokolou

N’hésitez pas partager ce message, les boutons de partage sont faits pour cela !

A l'aube d'un nouveau jour …

A la fin d’une bataille, à l’aube d’une nouvelle journée, l’ancien paradigme demande à être laissé derrière nous …

Des énergies qui nous poussent à avancer davantage, surtout d’être sans peurs, même si nous allons vers l’inconnu.

(Pour cette guidance, j’ai utilisé le vice-versa tarot que vous pouvez trouver ici: viceversa tarot de Massimiliano filadoro et Davide Corsi)

a l'aube d'un nouveau jour - guidance by kokolou

A l’aube d’un jour nouveau …

5 des épées, viceversa tarot

La lame du 5 des épées est ici plutôt lumineuse, elle montre la fin d’une période difficile, avec à présent la possibilité de reconstruire. On se sent plus fort, prêt et aussi plus léger. Nous avons tout de même deux lames de la série des épées cette semaine, qui indiquent une situation plus dans l’intellect et le raisonnement.

Si vous aviez encore l’esprit embrouillé quant à ce que vous aimeriez faire pour vous pour la suite, ici vos idées seront plus claires, plus affinées. Vous serez aussi davantage dans la compréhension de ce que vous êtes réellement capable de faire ou non. Il y a peut-être certaines idées que vous avez mais qui sont trop irréalistes pour le moment. Vous comprendrez cela et serez capable de faire le tri afin de ne garder que ce qui est concrètement possible dans l’avenir le plus proche.

Des énergies qui nous poussent encore et toujours à tourner des pages, à être de plus en plus proche de la réalité et de l’instant présent. Comme on dit, il faut faire les choses les unes après les autres. Vouloir tout , tout de suite, ou entreprendre tout en même temps, peut vous décourager, certains pourraient se sentir accablés comme ce personnage à l’arrière plan.

Une lame qui vous conseille d’avoir l’attitude du personnage à l’avant. Vous appuyez sur les connaissances et les possibilités que vous avez déjà, emporter avec vous tout ce qui peut être approfondi, ou des choses importantes que vous n’avez pas encore fini de régler mais que vous allez vous occuper rapidement, et laisser ensuite le reste sur place, afin de ne pas vous encombrer l’esprit inutilement.

Comme souvent dans les histoires de bataille, celle-ci se termine au petit matin, et l’on fait le constat de ce qui est à présent. Les choses ne sont plus et ne seront plus jamais pareilles que la veille. Au cours de la nuit, certains se sont perdus, d’autres se sont renforcés, d’autres ont abandonnés ou ont été blessés, et d’autres encore en sont sorti grandi, évolué, muri… et c’est dans cet état d’esprit que les énergies actuelles nous conduisent.

Ces derniers temps, le travail intérieur a été immense. Et il continue. Le mental a été secoué. Beaucoup de choses se sont passés. Et c’est un peu comme si nous étions en ce début de journée, à faire le constat de ce qui est , et de ce qui n’est plus. Mieux armé pour continuer

Le choix d’aller vers l’inconnu – peur et confiance …

6 des épées versa - vice versa tarot

D’ailleurs le 6 des épées versa qui suit ce 5 des épées, montre la nécessité d’évoluer, de passer à d’autres choses. Les épées sont là, accrochées sur le côté de la barque, leurs pointes sont dans l’eau. Le mental serait-il en train de dominer les émotions ? La raison vient-elle troubler le calme de l’eau ? Ou l’eau apaise-t-elle le mental ? Tout dépend de votre situation personnelle et comment ces épées qui fendent l’eau vous touchent, vous parlent …

Ces personnages avancent quoi qu’il arrive. Devant eux, l’espace est infini. Ils n’hésitent pas à aller vers l’inconnu même si cela n’est pas toujours rassurant.

Mais mieux vaut aller vers l’inconnu et découvrir ce qu’il contient ou rester cloisonné dans les vieilles croyances, les vieux schémas et autres limitations en tout genre ? Chacun fera son choix.

Le brouillard est devant mais plus les personnages avancent, plus il se dissipera. Avec la carte précédente nous parlions d’un nouveau jour qui se lève. Et ici, nous revoilà dans la nuit. Mais la carte précédente disait qu’il fallait faire les constats, et d’oser ensuite repartir, ou reconstruire avec ce qu’il reste. C’est peut-être cela qui conduit nos personnages dans l’inconnu. Cette carte nous rappelle que quelle que soit la noirceur dans laquelle vous pourriez être, il faut avancer avec foi et courage. Le brouillard se dissipera, et un nouveau jour se lèvera. Il est donc temps de se lever et d’avancer franchement.

Vers le nouveau jour … aides, soutiens, et approbations …

10 deniers versa - viceversa tarot

Ensuite nous avons une troisième lame qui est celle du 10 des deniers versa. Nous retrouvons ici un couple en personnages principaux. Peut-être s’agit-il du couple qui était sur la barque précédemment. D’ailleurs regarder la suite des images: l’homme termine un combat. Il en a assez de se battre. Il fait le constat de ce qui est encore debout et de ce qui a été détruit, puis il s’en va avec sa compagne. Ils ne semblent plus avoir grand-chose, puisqu’ils n’emportent rien avec eux, et les voilà tous deux , arrivés à destination.

On retrouve la tour d’un château dans le fond. Serait-ce la tour du château détruit sur la première lame ?

Les personnages ont l’air sereins et heureux. Ils sont face à un personnage aux cheveux blancs assis sur ce qui semble être un trône. Ici, l’herbe est verte et fertile. Le nombre 10 est un nombre de transition vers une élévation, un changement dans un sens meilleur bien entendu.

Que sont venus faire ces deux jeunes gens face à ce vieux monsieur ? Certains sont peut-être venus demander de l’aide , et principalement une aide ou un soutien financier, puisque nous sommes sur une lame de deniers. D’autres viennent peut-être demander conseil ou avoir une approbation quelconque, faire une sorte de paix avec l’ancien, avec le passé … Pour d’autres encore, il est possible que ce soit simplement le fait de rendre visite à un membre de la famille éloigné, ou d’avoir des nouvelles de vos enfants qui vivent loin.

Ces jeunes semblent à l’aube d’une nouvelle vie, d’un nouveau départ. Quelque chose de plus sain, dans un environnement en harmonie avec eux. En tout cas, leurs peurs et leurs doutes semblent loin derrière eux ici. Ils sont confiants et paisibles.

Cette lame indique que si vous avez besoin d’aides ou de conseils, vous devriez trouver facilement la personne qui saura vous épauler, vous guider, cette personne n’attend rien de spécial de vous, elle le fait de bon cœur. Vous le ressentirez car vous serez vous-même serein. Vous vous sentirez encouragé et écouté. Si vous êtes à la place de la personne assise sur le fauteuil, peut-être aurez vous de la visite qui vous réjouira . Peut-être que de vieux griefs vont s’apaiser, et que la hache de guerre demande à être enterrée. Tout dépendra pour chacun de vous évidemment. Voyez comment vous ressentez particulièrement cette lame avec votre situation actuelle personnelle. On peut également parler de donations, de legs et d’héritages bien entendu. Comme on peut parler aussi de prendre la relève. Les jeunes remplacent les vieux, le nouveau monde leur appartient. Ils ne veulent plus faire les guerres des autres et désirent mettre en place leurs mondes… comme ce serait beau n’est-ce pas ?

Dans l’ensemble , ce tirage nous montre que l’on passe à un autre stade. Qu’une bataille ou une période se termine, et qu’il faut un petit temps pour reprendre ses esprits, pour faire ces fameux constats, voir ce qui reste, ce que vous pouvez en faire ou non. Et puis ne pas hésiter à partir, repartir, recommencer. Car la période est favorable pour reprendre quelque chose, le faire autrement, ou même déménager si besoin. On emporte peu avec soi. Ce qui fait parti du passé serait trop lourd dans la barque et vous n’en avez pas spécialement besoin. Peu importe votre destination, peu importe ce qui se présentera quand le brouillard se lèvera car vous y trouverez de la paix, du réconfort, et de la bienveillance. Vous aurez la possibilité de construire ou mettre en place ce que vous voulez et comme vous le voulez. Ce qui est encourageant et positif.

La guidance en vidéo:

N’hésitez pas à partager ces guidances avec vos amis ! les boutons de partages sont faits pour cela ! Merci

Cette page contient des liens d’affiliations vers Amazon. En cliquant sur ces liens , les produits proposés ne vous coutent pas plus chers, et me permettent de toucher un petit plus qui m’aide à la maintenance de ce site . Merci !

A l’aube d’un nouveau jour …

A la fin d’une bataille, à l’aube d’une nouvelle journée, l’ancien paradigme demande à être laissé derrière nous …

Des énergies qui nous poussent à avancer davantage, surtout d’être sans peurs, même si nous allons vers l’inconnu.

(Pour cette guidance, j’ai utilisé le vice-versa tarot que vous pouvez trouver ici: viceversa tarot de Massimiliano filadoro et Davide Corsi)

A l’aube d’un jour nouveau …

La lame du 5 des épées est ici plutôt lumineuse, elle montre la fin d’une période difficile, avec à présent la possibilité de reconstruire. On se sent plus fort, prêt et aussi plus léger. Nous avons tout de même deux lames de la série des épées cette semaine, qui indiquent une situation plus dans l’intellect et le raisonnement.

Si vous aviez encore l’esprit embrouillé quant à ce que vous aimeriez faire pour vous pour la suite, ici vos idées seront plus claires, plus affinées. Vous serez aussi davantage dans la compréhension de ce que vous êtes réellement capable de faire ou non. Il y a peut-être certaines idées que vous avez mais qui sont trop irréalistes pour le moment. Vous comprendrez cela et serez capable de faire le tri afin de ne garder que ce qui est concrètement possible dans l’avenir le plus proche.

Des énergies qui nous poussent encore et toujours à tourner des pages, à être de plus en plus proche de la réalité et de l’instant présent. Comme on dit, il faut faire les choses les unes après les autres. Vouloir tout , tout de suite, ou entreprendre tout en même temps, peut vous décourager, certains pourraient se sentir accablés comme ce personnage à l’arrière plan.

Une lame qui vous conseille d’avoir l’attitude du personnage à l’avant. Vous appuyez sur les connaissances et les possibilités que vous avez déjà, emporter avec vous tout ce qui peut être approfondi, ou des choses importantes que vous n’avez pas encore fini de régler mais que vous allez vous occuper rapidement, et laisser ensuite le reste sur place, afin de ne pas vous encombrer l’esprit inutilement.

Comme souvent dans les histoires de bataille, celle-ci se termine au petit matin, et l’on fait le constat de ce qui est à présent. Les choses ne sont plus et ne seront plus jamais pareilles que la veille. Au cours de la nuit, certains se sont perdus, d’autres se sont renforcés, d’autres ont abandonnés ou ont été blessés, et d’autres encore en sont sorti grandi, évolué, muri… et c’est dans cet état d’esprit que les énergies actuelles nous conduisent.

Ces derniers temps, le travail intérieur a été immense. Et il continue. Le mental a été secoué. Beaucoup de choses se sont passés. Et c’est un peu comme si nous étions en ce début de journée, à faire le constat de ce qui est , et de ce qui n’est plus. Mieux armé pour continuer

Le choix d’aller vers l’inconnu – peur et confiance …

D’ailleurs le 6 des épées versa qui suit ce 5 des épées, montre la nécessité d’évoluer, de passer à d’autres choses. Les épées sont là, accrochées sur le côté de la barque, leurs pointes sont dans l’eau. Le mental serait-il en train de dominer les émotions ? La raison vient-elle troubler le calme de l’eau ? Ou l’eau apaise-t-elle le mental ? Tout dépend de votre situation personnelle et comment ces épées qui fendent l’eau vous touchent, vous parlent …

Ces personnages avancent quoi qu’il arrive. Devant eux, l’espace est infini. Ils n’hésitent pas à aller vers l’inconnu même si cela n’est pas toujours rassurant.

Mais mieux vaut aller vers l’inconnu et découvrir ce qu’il contient ou rester cloisonné dans les vieilles croyances, les vieux schémas et autres limitations en tout genre ? Chacun fera son choix.

Le brouillard est devant mais plus les personnages avancent, plus il se dissipera. Avec la carte précédente nous parlions d’un nouveau jour qui se lève. Et ici, nous revoilà dans la nuit. Mais la carte précédente disait qu’il fallait faire les constats, et d’oser ensuite repartir, ou reconstruire avec ce qu’il reste. C’est peut-être cela qui conduit nos personnages dans l’inconnu. Cette carte nous rappelle que quelle que soit la noirceur dans laquelle vous pourriez être, il faut avancer avec foi et courage. Le brouillard se dissipera, et un nouveau jour se lèvera. Il est donc temps de se lever et d’avancer franchement.

Vers le nouveau jour … aides, soutiens, et approbations …

Ensuite nous avons une troisième lame qui est celle du 10 des deniers versa. Nous retrouvons ici un couple en personnages principaux. Peut-être s’agit-il du couple qui était sur la barque précédemment. D’ailleurs regarder la suite des images: l’homme termine un combat. Il en a assez de se battre. Il fait le constat de ce qui est encore debout et de ce qui a été détruit, puis il s’en va avec sa compagne. Ils ne semblent plus avoir grand-chose, puisqu’ils n’emportent rien avec eux, et les voilà tous deux , arrivés à destination.

On retrouve la tour d’un château dans le fond. Serait-ce la tour du château détruit sur la première lame ?

Les personnages ont l’air sereins et heureux. Ils sont face à un personnage aux cheveux blancs assis sur ce qui semble être un trône. Ici, l’herbe est verte et fertile. Le nombre 10 est un nombre de transition vers une élévation, un changement dans un sens meilleur bien entendu.

Que sont venus faire ces deux jeunes gens face à ce vieux monsieur ? Certains sont peut-être venus demander de l’aide , et principalement une aide ou un soutien financier, puisque nous sommes sur une lame de deniers. D’autres viennent peut-être demander conseil ou avoir une approbation quelconque, faire une sorte de paix avec l’ancien, avec le passé … Pour d’autres encore, il est possible que ce soit simplement le fait de rendre visite à un membre de la famille éloigné, ou d’avoir des nouvelles de vos enfants qui vivent loin.

Ces jeunes semblent à l’aube d’une nouvelle vie, d’un nouveau départ. Quelque chose de plus sain, dans un environnement en harmonie avec eux. En tout cas, leurs peurs et leurs doutes semblent loin derrière eux ici. Ils sont confiants et paisibles.

Cette lame indique que si vous avez besoin d’aides ou de conseils, vous devriez trouver facilement la personne qui saura vous épauler, vous guider, cette personne n’attend rien de spécial de vous, elle le fait de bon cœur. Vous le ressentirez car vous serez vous-même serein. Vous vous sentirez encouragé et écouté. Si vous êtes à la place de la personne assise sur le fauteuil, peut-être aurez vous de la visite qui vous réjouira . Peut-être que de vieux griefs vont s’apaiser, et que la hache de guerre demande à être enterrée. Tout dépendra pour chacun de vous évidemment. Voyez comment vous ressentez particulièrement cette lame avec votre situation actuelle personnelle. On peut également parler de donations, de legs et d’héritages bien entendu. Comme on peut parler aussi de prendre la relève. Les jeunes remplacent les vieux, le nouveau monde leur appartient. Ils ne veulent plus faire les guerres des autres et désirent mettre en place leurs mondes… comme ce serait beau n’est-ce pas ?

Dans l’ensemble , ce tirage nous montre que l’on passe à un autre stade. Qu’une bataille ou une période se termine, et qu’il faut un petit temps pour reprendre ses esprits, pour faire ces fameux constats, voir ce qui reste, ce que vous pouvez en faire ou non. Et puis ne pas hésiter à partir, repartir, recommencer. Car la période est favorable pour reprendre quelque chose, le faire autrement, ou même déménager si besoin. On emporte peu avec soi. Ce qui fait parti du passé serait trop lourd dans la barque et vous n’en avez pas spécialement besoin. Peu importe votre destination, peu importe ce qui se présentera quand le brouillard se lèvera car vous y trouverez de la paix, du réconfort, et de la bienveillance. Vous aurez la possibilité de construire ou mettre en place ce que vous voulez et comme vous le voulez. Ce qui est encourageant et positif.

La guidance en vidéo:

N’hésitez pas à partager ces guidances avec vos amis ! les boutons de partages sont faits pour cela ! Merci

Cette page contient des liens d’affiliations vers Amazon. En cliquant sur ces liens , les produits proposés ne vous coutent pas plus chers, et me permettent de toucher un petit plus qui m’aide à la maintenance de ce site . Merci !

#développementpersonnel #tendanceénergétique #tarot